Pour son nouvel album, Swayzak devient S_W_Z_K

sway

Le prestigieux label Tresor (qui nous enterrera tous) accueille David Brown qui, sans James Taylor, continue en solo l’aventure Swayzak sous un nouveau pseudonyme. Loin des pop-songs digitales et de la techno mélodique et imparable qui ont bâti leur réputation depuis « Snowboarding in Argentina » en 1998, ce disque éponyme se présente sous la forme d’une session entièrement instrumentale qui fera plus joli dans un DJ set que dans un salon. Et dans « instrumental » il y a surtout « mental », un aspect que le compositeur développe largement tout au long de ce petit disque qui n’apporte pas grand chose au mouvement si ce n’est une preuve de la longévité de l’entité Swayzak sur des dancefloors en perpétuelle mutation. Disponible depuis le 27 juin 2012. Teaser de l’album ci-dessous.

sw

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire