Octobre, le mois de Sufjan Stevens…

sufjan

Deux projets rien que sur le mois d’octobre, Sufjan Stevens va connaitre une fin d’année 2009 plutôt riche. En effet, dès le 5 octobre sortira « Run Rabbit Run » dont l’origine remonte à 2001, quand il décide de prendre le contrepied de son premier album, « A Sun Came », en ignorant ses instincts de songwriter folk pour écrire « Enjoy Your Rabbit », un deuxième album entièrement électronique. La critique avait alors vu en lui un Autechre brut et sauvage… Cinq ans après, Bryce Dessner (Clogs, The National) soumet à Sufjan Stevens l’idée d’une réécriture de l’album avec le quatuor de cordes OSSO (déjà présent sur « Illinois », collaborateurs de My Brightest Diamond, Anthony, Björk, Clare & The Reasons…). Convaincus de la beauté et de la nécessité du projet, ils décident alors d’orchestrer la totalité de l’album qu’ils renomment « Run Rabbit Run », album électronique traduit par des instruments acoustiques.

15 jours plus tard sortira « The BQE », un disque inspiré par un bout d’autoroute, The Brooklyn-Queens Expressway qui relie Brooklyn au Queens. Il n’y avait que Sufjan Stevens pour avoir une idée pareille. Rien de surprenant en réalité, quand on réalise que ça n’est au final rien d’autre qu’un hommage au délabrement urbain, sujet qui a tendance à éveiller son imagination depuis un moment. « The BQE » est avant tout un home-movie-documentaire fait maison, habillé d’une BO, véritable opéra romantique inspiré par Gershwin, Terry Riley, Charles Ives ou Autechre. Le trailer ci-dessous.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire