Fink laisse parler ses influences blues sur un side project. Extrait.

Fink laisse parler ses influences blues sur un side project. Extrait.

Après avoir dignement défendu la sortie de son dernier album, ‘Hard Believer‘, Fink s’est mis une autre idée en tête avant de donner une suite à sa discographie officielle en fin d’année : jouer du blues. C’est dans cette optique qu’il s’est enfermé dans son studio berlinois pour enregistrer ‘Fink’s Sunday Night Blues Club, Vol1’ qu’il a lui-même produit et mixé en compagnie de Flood (U2, Pj Harvey, Warpaint). A ses côtés, David Shirley, légende de la Nouvelle Orléans, ainsi que Colin Stetson, toujours là on ne l’attend pas. De nouveaux morceaux que le public parisien pourra découvrir en live le 5 mai au Café de la Danse, soit cinq jours avant la sortie de l’album chez Ninja Tune. ‘Boneyard’, premier extrait, est clippé ci-dessous.


Tags:
,
No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.