Constellation Records sort trois albums le 30 septembre. Extraits.

Rentrée chargée pour le label de Montréal. En effet, le 30 septembre, Constellation Records s’apprête à sortir trois albums le même jour : ceux de Off World, Automatisme et Jason Sharp, trois entités de l’ombre prenant pleinement part à la ligne directrice expérimentale de la maison.

Off World, c’est Sandro Perri, un habitué du catalogue puisqu’il se distinguait sous l’entité Polmo Polpo au début des années 2000 avant de dériver sous son propre nom vers une musique progressive teintée de jazz et d’influences tropicales. ‘1’ – parce que deux autres volumes suivront – compile quelques unes de ses compositions accouchées ces dernières années. Mélodies déconstruites, connections entre acoustique et électronique, et technique pointilleuse font ainsi la base de cet album également basé sur la collaboration puisque, à ses côtés, on retrouve entre autres des membres de Blonde Redhead, Lower Dens, et Zongamin. Extrait ci-dessous.

Egalement placé sous le signe de l’electro, Automatisme est le projet de William Jourdain, québécois se distinguant régulièrement depuis trois ans. Drone, dub techno, electronica, ambient, electro acoustique et noise se mêlent au sein de ‘Momentform Accumulations’ pour transformer la matière sonore accumulée par le producteur après qu’il soit allé la chercher chaque fois dans des endroits spécifiques. Extrait ci-dessous.

Discret lui aussi, Jason Sharp est un saxophoniste ayant déjà contribué à quelques projets Constellation, dont le ‘Kollaps Tradixionales‘ de Thee Silver Mt Zion. ‘A Boat Upon Its Blood’ est le premier album qu’il sort sous son propre nom. A la fois énergique, intense et méditatif, le disque trace un cycle hétérogène entre minimalisme et maximalisme, à l’aide de compositions nées du mélange de l’acoustique et de l’électronique, ou la noise, les dissonances, les rythmiques, les mélodies et même l’improvisation se bousculent. Extrait également ci-dessous.

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire