Au tour de Jack White et Norah Jones de bosser avec Dangermouse…

danger

Partagés entre ses groupes Gnarls Barkley et Broken Bells, ainsi que les nombreux artistes qu’il s’applique à produire (Beck, Black Keys, Sparklehorse, U2…), Dangermouse a une nouvelle fois trouvé le temps de mettre sur pied un nouveau projet. Rome, en gestation depuis cinq ans et conçu en collaboration avec le réalisateur Daniele Luppi le temps de trois voyages en Italie, compte les participations actives de Jack White et Norah Jones, les deux personnages principaux d’un album concept à paraitre prochainement. Au menu, l’expression d’une admiration commune pour le cinéma italien des années 60. Du coup, la troupe s’est entourée des meilleurs musiciens ayant contribué à quelques unes des plus notables bandes originales de westerns spaghetti, s’est équipée d’instruments vintage pour une ambiance apparemment sombre, mélancolique et brumeuse.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire