Grooveshark est mort, mais l’aileron bouge encore

Grooveshark est mort, mais l’aileron bouge encore

Depuis une semaine, les utilisateurs Grooveshark pleurent leurs playlists précautionneusement établies durant sept ans pour les plus anciennes. Suite à une longue bataille judiciaire qui s’est achevée avec un accord amiable passé avec les majors du disque, la plateforme streaming a fermé pour éviter une amende pouvant s’élever à plusieurs millions de dollars.

Mais – grâce à l’initiative d’un petit malin se surnommant ‘Shark’ qui, voyant le coup venir, aurait eu le temps de sauvegarder 90% du contenu du site – Grooveshark, poussé par la porte, revient par la fenêtre en remplaçant son .com par un .io. L’intéressé, sans qu’on sache s’il s’agit d’un ex-employé, promet de réhabiliter la plateforme dans son intégralité et déclare travailler actuellement sur les 10% restant.

A en croire la version actuellement en ligne, qui permet à la fois l’écoute et le téléchargement direct des morceaux, Grooveshark IO a peut être gagné une bataille, mais pas la guerre. To be continued.


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.