« Often False », leçon de grâce et de noirceur par Laetitia Sheriff

sheriff

Grande représentante de l’indie pop-rock hexagonal depuis le début des années 2000, Laetitia Sheriff est devenue le temps de deux albums (« Codification » en 2004, « Games Over » en 2008) la PJ Harvey / Cat Power / Shannon Wright française. Mais, la demoiselle ne s’est jamais cantonnée à l’exercice classique de l’album studio: souvent, elle est allée voir ce qu’elle pouvait musicalement apporter au monde de la danse (« 4’30 » d’Hervé Koubi), a multiplié les collaborations, sur scène au sein de Trunks ou aux côtés de Piers Faccini et Yann Tiersen, en studio avec Psykick Lyrikah et Robert Le Magnifique.

En 2009, Laetitia Sheriff compose et interprète la musique de la pièce « Hedda Gabler » de Henrik Ibsen, mise en scène par David Gauchard. C’est ce dernier qui l’incitera  à retravailler et remettre en forme les thèmes afin de réaliser, en collaboration avec Thomas Poli et le saxophoniste François Jeanneau, l’album instrumental « Often False » qui nous intéresse aujourd’hui. Voyage intérieur, intense et intimiste, dans la lignée des bandes originales composées par Vincent Gallo ou The Tindersticks, il aligne quarante minutes à écouter au casque pour une immersion totale. Disponible sur le label Idwet.

3516628198229

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire