Le Triptyque en février…

Jeudi 03 févrierPING PONG NIGHT21h30 – 06h00 – 10 €DJ SET! ARIEL WIZMAN vs DJ PONETHE MONEY PENNY PROJECT (20000ST/EMI Virgin/Avignon)DJ OOF (Cinemix/Paris) & PING PONG CREW – PABLO VALENTINO (Faces/Strasbourg)LIVE! VERSUS (Fresh Poulp)Warm Up & Close down par Ping PongLe trublion Ariel Wizman et le turntablist Dj Pone seront les premiers artistes à se renvoyer la balle. Un fan des Sparks, de cithare et de Grand Master Flash face au champion de France DMC 2002 : une confrontation qui promet d’être causasse. N’oublions pas qu’Ariel sait revêtir ses habits de bad boy quand il le faut… Dj Oof et The Money Penny Project assureront quant à eux des mixes très cinématographiques. Quand Oof relifte BO des sixties à coup de big beat, trip hop et jungle, Money Penny Project plonge l’auditoire dans une ambient moite et enfumée. Côté live, Versus agrémente ses beats électroniques de cordes et de cuivres. Dernier invité aux platines, l’Alsacien Pablo Valentino, qui affectionne autant broken beat, trip hop et futur jazz. La Ping Pong crew se chargera du warm up et du close down. Vendredi 04 février1) CONCERT! Electro-pop19h30>00h00 – 12 € (préventes)STIJN (EMI/Belgique) – JAMIE LIDELL (Warp/UK) VS MOCKY (Mockyrecordings/V2/Berlin)Notre programmatrice électro a choisi de fêter ses 30 ans autour d’un plateau musical plus qu’alléchant et provoque sur scène le face-à-face entre Mocky & Jamie Lidell. Le canadien Mocky est un véritable homme-orchestre. Alter-mondialiste du son, crooner et rappeur mégalomane : pas un rôle que ce Berlinois d’adoption ne sache endosser. Face à lui, le britannique Jamie Lidell. Moitié du duo Super Collider, Jamie est passé maître dans l’art de sampler sa voix en direct sur des productions oscillant entre beats noisy et electronica ciselée. Etoile montante de la scène électro belge, Stijn (prononcer « steyn »), arbitrera les débats. Avec des références musicales allant du 2 Live Crew à Zappa en passant par Prince, son premier album « Euphoric » multiplie les hommages sur fond d’électro roborative.

2) CLUB!Electro-rock / Electro minimale00h00>06h00 – 12 €LIVE! SID LE ROCK (Mute/Cologne) – ASPRO (Trenton/Berlin)DJ SET! P.TOILE (Trenton/Berlin) – REYNOLD (Trenton/Berlin) Alors que les Canadiennes nous gonflent avec leur variété sirupeuse, leurs homologues masculins font souffler un vent de fraîcheur sur l’électro. Exilé en Allemagne, Sid Le Rock participe de cet élan. Avec un pseudo qui célèbre la mémoire du plus punk d’entre tous, ce jeune montréalais conjugue techno abrasive avec le rock de nos aînés. A l’honneur également le label Trenton avec un triptyque de dj’s franco-allemand. Moitié du duo Duplex 100, le Berlinois Reynold est spécialisé dans une techno minimale mais pas anémique. A mi-chemin entre la deep techno made in Detroit et la house minimale de Cologne, Aspro viendra son laptop sous le bras nous régaler d’un live hypnotique. La charmante P.toile complètera ce puzzle à trois pièces et apportera sa touche féminine à travers un mix électro funky.

Samedi 05 févrierYOUNG, FRESH & NEWElectro – Electro hip-hop23h30>06h00 – 10 €LIVE! PARA ONE (TTC/Institubes)DJ SET! FEADZ (Bpitch Control) – AYSAM (I am a Cliché) – DON RIMINI (Kitsune/Jroulepouroim)Warm up! EXCEL (Soul Children)A défaut d’un week-end à Chamonix, venez goûter à l’électro vivifiante d’Aysam qui vous accueillera au pied du dancefloor pour vous faire travailler le genou-flexion. Côté live, on retrouvera Para one et son électro-hip hop épileptique. Loin des clichés du rap français, il réussit à décloisonner les genres ; pour preuve ses réalisations pour TTC et ATK ou encore l’excellent ep « Beat Down  » sur Institubes. Signé sur le label berlinois Bptich, Feadz assurera un set à base de beats minimaux et de breaks hip-hopeux. Don Rimini enfin, grâce à une technique éprouvée, dépoussière les styles lors de sets atypiques et musclés assurant le cross-over entre électro-house, bastard pop et techno. Ouverture des pistes à 23h30.

Dimanche 06 févrierMOBB DEEP OFFICIAL AFTERSHOW PARTYHip hop east cost23h00>05h00 – 20 €Featuring MOBB DEEP + THE ALCHEMIST+ djs EWONE (generations 88.2) et JONE BRues désertées, caves aux murs décrépits, halls d’immeubles sinistrés, parcs investis par vendeurs de cailloux et sans abris, hold-up, carjacking et courses poursuites avec la police locale : l’univers de Mobb Deep est sombre mais confondant de réalité. Auteur de sept albums dont les mythiques « The infamous » et « Hell on earth », Havoc et Prodigy débarquent fêter leur after-show au Triptyque. Les dj’s The Alchemist, Ewone et Jone b accompagneront le crew new-yorkais dans leurs élucubrations hip-hop.

Lundi 07 févrierLA BANDE PASSANTE RFIL’Actualité des musiques francophones20h30 – Entrée libre (sur invitation à retirer auprès de la Maison de la Radio)JOSEPH D’ANVERS – LOIC LANTOINE – LOUIS BERTIGNAC Qu’avons-nous au menu de cette nouvelle émission live de La Bande Passante ? Joseph d’Anvers, un jeune artiste autoproduit originaire de Nevers qui a déjà eu le privilège d’être sélectionné par le Fair et les Inrocks. Un ch’timi en pleine ascension, Loïc Lantoine, troubadour découvert par l’accordéoniste de Brel. Et notre guitar hero national, qu’on ne présente plus : Louis Bertignac.

Jeudi 10 février1) MY BOSS IS A SLUTAfter Work: electro & comic strip19h00>23h00 – Entrée librePERFECT LOOSERS (Ton Cul Prod!) – KCPK (Panik)Encore une journée de harcèlement moral au bureau. Martine, la secrétaire du deuxième, vous a raconté comment la scientologie a totalement changé son rapport aux autres; Guillaume des ressources humaines vous a traqué toute la journée pour vos absences répétées ; Harmonie tenait absolument à ce que vous touchiez sa nouvelle poitrine et Edouard vous a piqué votre dernier ticket resto, ce qui vous a obligé à partager votre poisson pané avec le service informatique. Heureusement, vous allez pouvoir insulter tout ce petit monde autour d’une vodka-pomme amplement méritée. Trémoussez-vous, non plus au rythme des fax, mais sur une électro punky et sexuellement explicite. Mon boss est définitivement une slut.

2) FRENEZIKJungle & Drum&Bass23h30>06h00 – 3 €DJ! VOLTA (Asphalte Rec/Paris) – BRUSCO (M Atome/Caen) vs 3 KEY (XXX Rec/Toulouse) – LA PIEUVRE (Audiovenum) feat. MC DGIZ (Eclectik Lyrics)Frenezik continue sa frénésie musical et accueille l’un des pionniers de la jungle en France : DJ Volta. Ce dj-producteur contribua largement à populariser le genre via l’émission Mo Breaks qu’il animait sur Nova. Surnommé « le Peter Pan de la drum », Volta s’est notamment distingué avec Dj Ben au sein de Cible Emouvante, ainsi qu’avec son complice de toujours Fx 909. En fine lame des platines, il devrait nous régaler d’un mix chaud, sensuel et groovy à souhait. Le caennais Brusco et le toulousain 3 Key s’affronteront amicalement lors d’un set à quatre mains, et notre résident La Pieuvre déploiera comme à l’accoutumée sa drum tentaculaire qui happe sans mal les petites pattes arrières. Le tout agrémenté du flow expert de MC Dgiz. Vendredi 11 février1) LE KLUB DES LOOSERS Hip-hop de l’enfant roi19h30>23h00 – 12 € (préventes)LIVE! LE KLUB DES LOOSERS (Record Makers/Versailles)DJ SET ! FUZATI (Record Makers/Versailles) – DETECT (Langage computer /Tiebreak/Quatermass)Fuzati a fondé Le Klub des Loosers, dont il est aujourd’hui l’unique membre, en réaction à sa vie versaillaise affligeante d’ennui, t’as vu. Cette vie en banlieue dorée, il en fait l’autopsie ahurissante dans « Vive la Vie ». A contre-courant des poncifs usagés du rap couillu, ce premier opus dresse le portrait d’un jeune homme misanthrope qui rappe sa vie sans peur de faire « tiep » sur des instrus savamment orchestrées. Le MC ponctue son album d’interludes téléphoniques où il se fait poser des crampes par une Anne-Charlotte du cru versaillais. L’autodérision atteint ici des sommets insoupçonnés. Masqué comme Tom Cruise dans Vanilla Sky, Fuzati chante la mort du rap français et délivre de sa voix geignarde un message cynique et aigri, digne d’un buffet froid pour anciens élèves du lycée. Fuzati sera sur scène accompagné de DJ Detect.

2) ALORS LES FILLES, ON SE PROMENE ?Electro hip-hop – Booty Bass – Ghetto Music23h30>06h00 – 10 €SUPERFAMILLECONNE (SISKID, TACTEEL, PARA-ONE)DJ MAXXIMUS (Mental Groove/Warp/Berlin)DJ GOON (ex-DJ Ghee Top/Family Werks)Sortez chaînes en or et baggy XXL du placard, la Superfamilleconne est de retour dans la place. C’est DJ Maxximus qui jouera cette fois au grand manitou du dancefloor. Cet Anglais issu la scène hardcore a aujourd’hui posé ses flight-cases à Berlin et mène de front plusieurs projets pour le compte de labels aussi prestigieux que Warp, Tresor ou Mental Groove. Futuriste, sexy et agressif, son style tient en un mot: BASS. Autant influencé par le Grime et la Booty de Detroit que par la house déviante d’Errorsmith, DJ Maxximus livre des sets tonitruants. Egalement présent, DJ Goon du crew ghettotech parisien Family Werks, pour un warm-up à base de Miami Bass, d’electro et de rap sudiste… Siskid, Tacteel et ParaOne mijotent quant à eux un set plus électronique que jamais, avec aussi pas mal de Above The Law dedans.

Samedi 12 février1) MIRA CALIXLIVE!! MIRA CALIX (Warp/UK) – AUDIOROOM (Arbouse Recordings/France)Electronica19h30>23h00 – 10 € (préventes)Cette soirée live propose de pénétrer l’univers de deux artistes qui partagent un goût pour les paysages musicaux limpides et éthérés. Auteur de deux albums mirifiques, « One on one » et « Skimskitta », Mira Calix insuffle dans ses compositions une inspiration ambient. Si les productions de cette sud-africaine exilée à Londres sont principalement electronica, la présence de cordes et sa voix gracile confèrent à l’ensemble une coloration pop. Mira Calix aime les effets de surprises, les beats bancals et les mélodies aléatoires… Imaginez une balade en forêt, remplacez les gazouillis d’oiseaux par des bleeps, le vent par des nappes cristallines et vous obtiendrez l’electronica bucolique d’Audioroom. Ce credo d’une musique organique est celui de son label situé dans l’Aveyron, Arbouse recordings. Dans son premier album « Seismograph », Audioroom scrute les variations du globe par la lorgnette de son sampler.

2) CHIENNES HI-FI #16Electro au féminin23h30>06h00 – 10 €LIVE! REWORK (Playhouse/ All.)DJs! LULLABIES (Missive/ Paris) – LES PUTAFRANGES (Chiennes Hi-Filles/ Paris)Rewok est un trio composé de la chanteuse normande Laetitia et des producteurs Daniel Varga et Michael Kübler, tous deux d’origine hongroise. Leur musique incarne à merveille l’esprit du label teuton Playhouse : une house froide, sensuelle, organique et terriblement funky. Ils se produiront en live avec séquenceur, sampler et synthétiseurs vintage. Fanny alias Lullabies est la dernière petite protégée du label parisien Missive. Si Lullabies signifie « berceuse », n’allez pas croire que la djette est du genre à raconter des histoires à dormir debout. Tout sauf soporifiques, ses sets électro-house extatiques et interactifs font plutôt le bonheur des couches tard. Les Putafranges assureront leur sélection électrotechnopopunkrock en guise de bouquet final.

Mercredi 16 févrierIF YOU THINK I’M A BITCH, YOU SHOULD MEET MY MOTHERHouse racoleuse21h30>04h00 – 5 €DJ SHER (Quiet the Cat) – DJ OIL (Troublemakers/Blue Note) – DJ HOLLS (Module R/Sub Machine) Percussions: Franck (Kick Bong/Spiritzone) – Guitare: Sébastien Tellier (La Danse du Chien)Soirée house dans les règles, où absolument tout le monde est le bienvenu, même maman si elle souhaite se dégourdir les jambes. C’est des good vibes en barre que nous réservent nos trois hôtes de ce soir. Mais à l’ancienne, sur le sillon. Le « groove » en anglais. Celui qui reçoit, c’est Mister Sher. Caméléon du groove, difficile de dire s’il optera pour une electro-house hypnotique et mentale ou une house fat et sexy pour échauffer les âmes. DJ Oil, notre fauteur de trouble marseillais préféré, ne fera que mettre de l’huile sur le dancefloor en feu avec un mix electro tissé de perles funky-soul exhumées du grenier. DJ Holls enfin, déversera une house deep et progressive sur les corps encore fumants. Percus et guitare apporteront leur touche organique all night long.

Jeudi 17 février2) BALANCE MAMAN HORS DU TRAINElectro transgénique00h00>06h00 – 5 €DJ SET! MACROSS (Neo Pop Art / logos) – AUTOMAT ( Diplom / ACW)LIVE ! SIGNAL ELECTRIQUE (Expressillon / Heretik) – DUAL SNAKE (NHX / DTC Records)Autrefois en gare de La Flèche d’or, « Balance Maman hors du train » a aujourd’hui élu domicile au Triptyque. Ne vous attendez pas à une soirée sur des rails car sa renommée s’est faite sur un éclectisme mêlant tous azimuts électro, techno, dub et drum’n’bass. Nourri aux ogm, Signal Electrique délivre une mixture transgénique entre hardcore puissante et rappeuse, gros dub/ambient et jungle à la coloration funk. De quoi désorienter l’auditoire. Autre représentant du renouveau de l’électro hexagonale, Automat s’est produit dans de nombreux festivals où ses sets minimal techno ont toujours fait mouche. Le roi de la brain musique, Aphex Twin lui-même, est tombé sur les genoux en écoutant l’un des sets du petit français. Egalement en live Dual Snake et Macross et aux platines.

Vendredi 18 février 1) AKOUSTIK SESSION #9Songs of love and hate19h30>23h30 8 €LISA HOLMQVIST (Suède) – NESHWA (Algérie/Maroc/Tunisie) – NADA (Spoke Orkestra)Une Akoustik Session touchée par Cupidon en compagnie d’artistes qui viennent partager leur vision de l’amour. Amours déchirantes avec la chanteuse et guitariste Lisa Holmqvist pour qui le tout Stockholm frissonne. On pense à Marianne Faithfull pour la voix rauque et écorchée, à Nick Cave pour le romantisme exacerbé. Ses chansons, elles, échappent à toute comparaison : un blues-folk lancinant frappé par le frimas nordique. Amours chiennes venues de l’enfer contées par le poète et slameur Nada. Découverte du Printemps de Bourges 2004 et lauréat du Chorus des Hauts-de-Seine en compagnie du Spoke Orkestra, Nada explorera les vicissitudes de l’amour, accompagné d’un guitariste puis a capella. Amours gorgées de miel et de soleil en compagnie du combo Neshwa réunissant des musiciens natifs de Tunisie, du Maroc et d’Algérie autour d’un répertoire imprégné des cultures populaires d’Afrique du Nord.

2) SOMETIMES FUNKY PEOPLE ARE DRESSED IN BLACKElectro-techno / Newbeat/ EBM23h30>06h00 – 10 €DJs! ARNAUD REBOTINI (Black Strobe) – SISKID (Animal Machine) – THE HACKER (Goodlife/ Fr.)LIVE ! PERSPECT Le grenoblois The Hacker se qualifie volontiers d’ homme de l’ombre et ce rôle n’est sans doute pas pour lui déplaire. Déjà lorsqu’ils formaient leur improbable duo avec Miss Kittin, il aimait se tenir en retrait, derrière les machines. Son deuxième album, « Rêves mécaniques », risque cependant de lui attirer la lumière des projecteurs. En grand fan d’EBM, de new wave et du son des premières raves, The Hacker jongle avec les références tout en définissant un style qui lui est propre : une électro-techno musclée où se croisent sonorités acides et nappes aériennes. Attendez-vous à un mix puissant et hypnotique qui colle au dancefloor, avec en prime la venue de son complice Perspect. Arnaud Rebotini et Siskid accueilleront fidèles et néophytes avec un son à mi-chemin entre cold-wave, son indus et techno gonflée à la MDMA.

Samedi 19 février JUSTE UN DOIGTElectro sans modération23h30>06h00 – 10 €DJs! RITON & THE GUCCI SOUND SYSTEM (Grand Central/ GB) – IN FLAGRANTI (Codek/ NYC) – MANCINI (Triptyque Crew)Riton avec son album « Homies and Homos » est sans doute la révélation du moment. On avait déjà entre aperçu tout le talent de ce jeune britannique sur son premier album, « Beat de jour ». Avec ce nouvel ovni ultra référencé, Henry Smithson est bien loin des beats proprets de la brit-pop. Riton se produira ce soir accompagné de Ben des Fat Truckers (avec qui il forme The Gucci Sound System) pour un mix mêlant électro-house, bastard pop et hip hop déstructuré. Autre invité aux platines, la moitié du duo new-yorkais In Flagranti, dont l’excellent « Just Gazing » a été compilé par Ivan Smagghe. Attendez-vous à un set transgenre coincé entre électro hybride, funk poisseux et disco barrée. Warm-up assuré par Mancini.

Mercredi 23 févrierGROOVE KILLERS #2Another underground spiritual game21h00>03h00 – 5 €CHEICK-TIDIANE SECK (leader & clavier) – MAO OTAYECK (guitare) – GUY NSANGUE (basse) – MININO GARAY (percus) + KABINE KOUYATE (vocals) DAMIEN KILLA (batterie) + many surprise guests+ CD-J PRESIDENT BLACKComme son nom l’indique, « Groove Killers » réunit en live des musiciens assassins, tous habités par le groove. Après une première édition mémorable en octobre dernier, on retrouve à nouveau le très charismatique musicien malien Cheick-Tidiane Seck en maître de cérémonie (qui s’en plaindra ?). Brèves présentations : Cheick-Tidiane tout ouï et tout sourire au clavier donc, Mao Otayeck à la guitare (complice de longue date d’Alpha Blondy), le très prisé percussionniste argentin Minino Garay… aux percus, ainsi que le chanteur Kabine Kouyate, dont tous s’accordent à dire qu’il est le digne héritier de Salif Keita. Pendant pas moins de quatre heures, cette petite constellation trépidante accueillera sur scène une foule d’invités qui, munis de leur oud, biniou ou autre instru inattendu nourriront le groove.

Jeudi 24 févrierQWARTZMusiques électroniques d’avant-garde22h00>06h00 – 10 €LIVE! DEEWORK (In Vitro Records) – V.L.A.D (Laboratory Instinct / Warp)CHRIS CLARK (Warp) – SUBJEX (In Vitro / Planet Mu) MIX! DJ JEANNIPON (Important Youth Mouvement) – K-OZ (Ytterbium)Qwartz réunit pour nous les jeunes pousses de l’électronica. Digne représentant de l’écurie Warp, Chris Clark n’a rien à envier à ses aînés Aphex Twin et Squarepusher. Entre break beat halluciné, comptines électroniques et sonorités eighties grinçantes, ses productions n’ont pour limites que celles de son imagination foisonnante. Autre artiste warpien en live, le français V.L.A.D. qui intègre des textures 8 bits dans son électro-hip hop barrée et chuintante. Les lillois Deework et Subjex clôtureront cette partie live avec leur hip hop expérimental pris en sandwich entre Prefuse 73, Funkstörung et LFO. Les platines seront prises d’assaut par Dj Jeannipon et K-OZ pour des mixes explorant la face underground du hip hop et de l’électro.

vendredi 25 février 1) NILS NUSENSNu soul funk20h00>23h00 – 10 €GUEST ! JUAN ROZOFFNils Nusens (voix & trompette) – Félix Sabaleco (drums) – Vincent Theard (claviers) – Moon (basse) – Mikael Robinson (voix) – Himiko Paganoti (voix) Ancien membre des mythiques 13NRV, Nils Nusens ne semble pas s’être calmé, bien au contraire. Surnommé « le Viking du funk », ce grand blond dégingandé étonne autant lorsqu’il tâte de la trompette que lorsqu’il déploie cette voix inattendue portant en elle les réminiscences d’un Sly Stone ou d’un Al Green. Après avoir écumé les clubs new-yorkais aux côtés de Meshell N’Degeocello, reçu les précieux enseignements de Cheick-Tidiane Seck et croisé le fer avec Marque Gilmore, Nils Nusens se décide enfin à dévoiler son premier opus : un nectar groovy garni d’une soul riche et profonde. Nils s’entoure ce soir d’une armada de musicos décapants et convie à ses côtés l’immense et irremplaçable Juan Rozoff.

2) DIRTY DANCING Electro salissante23h30>06h00 – 10 €DJs! KIKI (Bpitch Control/ Berlin) – STEPHEN (Dirty Dancing/ Bruxelles) – COSY MOZZY (Dirty Dancing/ Bruxelles) Pour cette nouvelle édition, Dirty Dancing accueille le plus allemand des finlandais : Kiki. Hébergé sur le label berlinois Bptich Control, le jeune producteur aux cheveux d’or est l’auteur de « Run with me », album d’électro-techno ravageuse. Après avoir mis le feu aux poudres avec son compère SilverSurfer lors de la dernière Angel Dust, Kiki compte bien réitérer la performance qui fût quasi épique. Nos résidents belges Stephen & Cosy Mozzy viendront régaler l’auditoire de leur électro foutraque teintée de dark disco et de rock énervé : un cocktail survitaminé qui se boit jusqu’à la lie. De quoi définitivement mettre au rencard Patrick Swayze.

Samedi 26 février1) RONNY JORDAN Acid Jazz19h30>23h00 – 20 € (18 € en préventes)Considéré comme l’un des pères de l’acid jazz, le guitariste londonien Ronny Jordan n’a rien perdu de sa vitalité musicale. Pour preuve, la sortie prochaine de son nouvel album « After 8 » qu’il définit lui-même comme « un pot-pourri de styles, de textures de couleurs et de sons ». A la différence de George Benson, l’autre guitariste au jeu transpirant le « cool » auquel on ne peut s’empêcher de le comparer, Ronny Jordan a toujours lorgné du côté du hip-hop pour insuffler au jazz une énergie nouvelle. On se souvient ainsi de sa reprise entêtante et enjouée du « So What » de Miles Davis et de ses collaborations fructueuses avec les rappeurs Guru, Mos Def, DJ Spinna ou DJ Krush. Une chose est sûre, il n’est pas prêt de se laisser figer au panthéon des meilleurs guitaristes de sa génération…

2) LABEL NIGHT: KITTY-YOElectro23h30>06h00 – 12 €LIVE! GOLD CHAINS & SUE CIE (Kitty-Yo/San Francisco) LIVE! RICHARD DAVIS (Kitty-Yo)DJ SET! LITWINENKOA l’honneur ce mois-ci : l’écurie berlinoise Kitty-Yo qui vient de fêter ses dix ans d’activisme. Fondé trois ans après la chute du mur, Kitty-Yo impose dès ses débuts son approche visionnaire avec To Rococo Rot et Tarwater : une electro-pop sensible et cultivée, autant influencée par le Krautrock, le trip-hop, le post-rock et l’electronica. La petite structure autogérée a depuis considérablement étendu sa palette en hébergeant les fameux expats canadiens Gonzales, Peaches et Taylor Savvy, mais aussi l’Autrichien Louis Austeen ou encore le Danois Raz Ohara. C’est ce soir ses dernières signatures que l’on découvrira en live : le duo electro-hip-pop de San Francisco Gold Chains & Sue Cie, ainsi que le très prometteur Richard Davis. Puis aux platines, Litwinenko.

Le Triptyque – 142, rue Montmartre – 75002 Paris

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire