Igorrr, nouvel album chez Ad Noiseam

igorrr

Igorrr n’a décidément pas peur d’aller en Enfer. « Hallelujah » est le nom de son dernier album sans concession, sorti le 20 décembre – veille de la non-fin du monde – histoire qu’on ait le temps de l’écouter au moins une fois avant de crever. Toujours bourrée de détails violents et d’arrangements grinçants issus de son imagination débordante de son géniteur, la musique d’Igorrr est finalement le résultat du croisement entre Venetian Snares et un curé pédophile: un mash-up death métal/breakcore ponctué de clins d’oeil religieux, dévalant la pente à la vitesse d’un dragster, sans hésiter une seconde à mélanger musique baroque et hardcore. Derrière cette identité visuelle toujours aussi malsaine, Gautier Serre n’a pas vraiment travaillé en solo cette fois-ci puisque, en écoutant bien, on peut entendre la basse de Niveau Zero, les riffs de Teloch, l’accordéon d’Adam Stacey, la voix baroque de Laure Le Prunenec, ou même la voix de son poulet de compagnie… Avec un son de plus en plus intelligemment barré, Igorrr apporte ici une ligne discographique importante au label Ad Noiseam.

itunes20

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire