Francesco Tristano en concert

A 25 ans, Francesco Tristano Schlimé s’affirme comme l’une des étoiles montantes de la musique classique. Ce Luxembourgeois, de mère italienne, qui vit depuis 2003 à Barcelone, affiche un CV impressionnant: lauréat de l’édition 2004 du Concours International d’Orléans (une compétition très prisée, dédiée à la musique classique du XXème siècle), diplômé de la très select Juilliard School de New York (où il étudie entre 1998 et 2003), des études aux conservatoires de Luxembourg, Bruxelles, Paris…

Si le garçon adore Bach, Vivaldi, Scarlatti, Berio ou Francesconi, il développe très vite une large curiosité musicale. Lui qui rêve d’être batteur se passionne pour le jazz, la musique contemporaine, les musiques improvisées et électroniques. Il passe un diplôme de piano jazz au Conservatoire de Luxembourg, un autre de musique contemporaine à l’École Supérieure de Musique de Catalogne et crée divers projets parallèles (les Chicho’s Akoustic Band ou The New Bach Players, pour lequel il réalise une adaptation pour piano et cordes des Quatre saisons d’Antonio Vivaldi). Mélomane à la soif insatiable de découverte, il prend l’habitude, dans ses récitals, de mélanger les genres, les époques, les interprétations et les improvisations.

En 2005, Francesco Tristano s’amuse à intégrer à la fin de ses concerts une reprise du « Strings of Lif »e de l’Américain Derrick May, une des pierres angulaires de l’histoire de la techno. Une transcription douce, évaporée, hypnotique. Le label InFiné tombe sous le charme et Agoria (boss du label) conclut son CD mixé « Cute & Cult » avec ce titre. Loin de passer inaperçu, le morceau se retrouve plébiscité par les pionniers de la scène electro : Derrick May en personne, Carl Craig, Mad Mike… Pour Francesco Tristano, l’album « Not For Piano » s’annonce comme un terrain de jeu sans limite. Avec une maturité exceptionnelle, le pianiste jongle entre les styles: classique, contemporain, jazz, techno. Ecoutez un extrait iciC’est ce disque qu’il défendra sur la scène du Theatre de l’Atelier (Paris) le 28 mai prochain avant de s’envoler pour le Sonar de Barcelone. Allez y nombreux!Theatre de l’Atelier1 Place Charles Dullin75018 ParisMétro Anvers, Pigalle et Abbesses28/05 – 20h30

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire