Mark Linkous (Sparklehorse), la mort en cadeau…

linkous

Il suffisait d’écouter les albums de Sparklehorse pour lever le doute sur l’esprit torturé de Mark Linkous. En 1996 déjà, lors d’une tournée en compagnie de Radiohead, le songwritter avait jeté son dévolu dans un mélange drogue et alcool qui l’avait plongé dans le coma pendant quatorze heures. Hier, il n’a cette fois pas manqué son coup, alors qu’on venait d’apprendre que son projet « Dark Night Of The Soul » avec David Lynch et Dangermouse allait enfin pouvoir sortir et lui faire assurément rencontrer le succès. La quarantaine passée, il s’est tiré une balle dans la tête à son domicile, et est décédé des suites de ses blessures quelques heures plus tard à l’hôpital. Quelques uns de ses succès à visionner ci-dessous.

À lire ou écouter également:

4 réponses à Mark Linkous (Sparklehorse), la mort en cadeau…

  1. Kalcha 7 mars 2010 à 18 h 59 min #

    C’est l’hécatombe, cette année… 🙁

  2. dkm 7 mars 2010 à 19 h 39 min #

    Triste…

  3. rity 8 mars 2010 à 11 h 46 min #

    Quand l’art devient un sacerdoce, c’est la vie qui trinque

  4. raf 9 mars 2010 à 13 h 14 min #

    Petite precision : il ne s’est pas tire une balle dans la tete a son domicile, mais une balle dans le coeur dans la cour de la maison d’amis.

    Ha et pour ceux qui ne l’aurais pas fait, ecoutez l’album Vivadixiesubmarinetransmionplot, le 1er de Sparklehorse, c’est la plus belle chsoe qu’il m’ai jamais ete donne d’entendre dans toute ma vie.

    It’s a sad and beautiful world.
    There’s a heaven and there’s a star for you Mark.

Laisser un commentaire