Le label Makasound met la clé sous la porte

makasound

Les temps sont durs pour l’industrie musicale, pour ne pas dire impitoyables envers les petites structures passionnées qui se démènent afin de proposer des sorties qualitatives et s’éteignent à petit feu. Nouvelle victime, le label Makasound– depuis quelques années un des principaux activistes français de la scène reggae – se voit obligé de cesser ses activités. On retiendra notamment de son catalogue le retour de Winston McAnuff, la série Inna De Yard, ou les rééditions de The Meditations, Merger, Carl Harvey, Knowledge, Black Roots ou Alton Ellis. Dur.

À lire ou écouter également:

Une réponse à Le label Makasound met la clé sous la porte

  1. Masta B 4 février 2011 à 15 h 28 min #

    Dur, effectivement.
    Je suis resté bloqué sur l’album de Merger, les deux Tu Shung Peng, et aussi le dernier de Clinton Fearon. Très bon boulot de ce label. Bonne continuation à ses acteurs, en espérant qu’ils ne soient pas trop endettés aujourd’hui.

Laisser un commentaire