Lala ouvre les portes de l’audio à Google et Facebook

lala

Aujourd’hui indisponible en France, le service Lala va servir de déclencheur à Google et Facebook qui s’apprêtent à se lancer dans l’aventure de la musique digitale.

Google Audio, disponible uniquement en Chine depuis 2008 et qui propose la recherche de titres comme leur téléchargement gratuit et légal, va en effet s’ouvrir aux Etats Unis, sous un autre fonctionnement: lors d’une recherche, l’utilisateur aurait la possibilité d’écouter un extrait de titre, voire le titre dans son intégralité, et de l’acheter au sein même de la page de résultats. Mais une seule chose est sûre pour le moment: c’est iLike et Lala qui fourniront les outils nécéssaires au géant de la recherche internet. Les accords avec les principales maisons de disque sont semble t-il déjà validés,  et assurent déjà à Google un contenu conséquent qui lui permettra de concurrencer Spotify, service en pleine croissance actuellement aux portes du marché nord américain. Plus d’informations suite à une conférence de presse prévue le 28 octobre.

Comme par hasard, Facebook est lui aussi très réactif. Le réseau social proposera ces prochains jours une mise à jour intégrant un gift shop géré par Lala.com. Le principe est simple: on verse du crédit sur le site via carte bancaire pour offrir des titres à ses « amis ». Un titre en streaming coutera 0.10$, contrairement au téléchargement sans DRM qui sera facturé 0.90$, sachant que tous deux seront disponibles sans que l’utilisateur ait à souscrire à un compte Lala, le contenu étant accessible via le fil actualité de sa page. Mais ca ne s’arrête pas là: si, contrairement à un de vos contacts, vous n’êtes pas l’heureux destinataire, le morceau sera écoutable sur la page de celui-ci en contrepartie d’une publicité de trente secondes au début.

À lire ou écouter également:

5 réponses à Lala ouvre les portes de l’audio à Google et Facebook

  1. Arsene 23 octobre 2009 à 8 h 39 min #

    On saluera le caractère particulièrement novateur de Google qui permet de télécharger gratuitement de la musique en Chine…autant dire que les discussions ont du être âpres pour passer du gratuit au gratuit.
    Vive le tout gratuit et l’entrée dans l’ère de l’inculture générale. Parce que c’est bel et bien vers ça que nous allons. Les « avantages » du tout gratuit sont une simple vue de l’esprit, et qui plus est à court terme.
    Il ne faut pas oublier que malgré des sommes à première vue impressionnante que Google verserait à titre d’avance aux majors companies (qui sont connues aussi pour leur vision à long terme, n’est-ce pas?), celles-ci ne seront jamais recoupées. Et ne parlons même pas des sommes ridicules reversées aux sociétés de gestion colective.
    Moi, ces gens qui prétendent faire une bibliothèque mondiale et s’affranchissent de toute autorisation commencent à me gonfler. On reparlera du désastre dans cinq ans.
    No comment.

    • ouais ouais 8 février 2010 à 13 h 20 min #

      Moi, ces gens qui commentent en finissant par « no comment » ont déjà fini de me gonfler. Gratuit = inculture générale hein ? T’es bon toi. Reformule.

  2. Arsene 8 février 2010 à 15 h 14 min #

    Houlala.
    T’es un bon, toi aussi!
    Non non gratuit n’est pas égal à inculture générale. J’ai uste une réflexion sur le modèle économique et le financement des industries culturelles. excuse moi. A moins que tu ne fasses partie de ceux qui souhaitent que la seule source de financement soit la publicité? Il est vrai que ce modèle a montré son succès et son avantage pour la société tout entière, à l’instar d’un TF1 ou d’un M6 qui chaque année nous gratifie de nouveaux talents.(…)
    Mais, tu dois parler de lutte des classes alors qu’il s’agit bien d’autre chose ici.
    Si ton propos soulevait une question et ouvrait un débat, il m’aurait été possible de répondre. Mais la, on ne sait pas ce que tu veux. Peut-être crois-tu que tu es punk et avant gardiste? Peut être crois-tu autre chose?
    Je serai heureux d’alimenter cette page d’un débat sur le copyleft ou les licences libres ou je ne sais quoi encore mais, encore une fois, tu ne dis rien (était-ce un aboiement?).
    Au plaisir

  3. Arsene 10 février 2010 à 17 h 05 min #

    Au fait, cher Ouais Ouais, ta technique de réponse / commentaires « miroir » me laisse penser que nous avons déjà échangé sur ce site. Mais tu utilisais alors un autre pseudo…

  4. colombo 15 février 2010 à 18 h 35 min #

    c’est bon la caravane est passée ……

Laisser un commentaire