Dead End en veut encore!

deadend

A la fin des années 90, Dead End faisait partie des grands espoirs de la scène punk hexagonale, un des seuls groupes capables d’aller titiller leurs ainés américains ou suédois. Un premier album sur Dialektik en 1998, un second en 1999 sur la même structure, puis le groupe connaitra quelques années noires suite au dépôt de bilan du label. Pour preuve, son troisième opus « Good Moaning » fut enregistré en 2003 mais ne sera proposé au téléchargement seulement qu’en 2009. Autant dire qu’on ne donnait plus très cher de la peau du groupe. C’était sans compter sur la persévérance de son leader Wattie, au charbon depuis 1996. En 2010, armé d’un nouveau line up, Dead End autoproduit « Clusterfucktabulous », un nouvel album de 13 titres au format digipack. Plus d’informations ici.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire