Big Tomato Records fait le pont entre Bordeaux et l’Amérique

Trop discret jusqu’ici, le label bordelais Big Tomato Records mérite pourtant amplement qu’on jette une oreille à son catalogue naissant. Avec trois sorties à son actif cette année (Wild Wild Wets, Slippertails, et Pink Mexico, tous en écoute ci-dessous), la structure n’en a pas fini avec 2015 puisque les canadiens de Kappa Chow sont également sur le point de voir leur dernière réalisation sortir en vinyle du côté de la Gironde. Début 2016, suivra Passenger Peru (Brooklyn). Plus d’informations ci-dessous avant de suivre plus assidument l’actualité du label.

PINK MEXICO – ‘Pnik Mexico’

Robert Preston est un multi instrumentiste de Brooklyn élevé au grunge et au punk américain, dont les influences vont de Nirvana à Queens Of The Stone Age en passant par les Misfits. Le résultat? Une sorte de garage indie à la Thee Oh Sees joué en live par un trio guitare/basse/batterie.

SLIPPERTAILS – ‘There’s a Disturbing Trend’

Groupe du New Jersey, Slippertails s’est peu à peu forgé son expérience dans sa région avant de sortir ce premier album. Paru à l’origine en 2014 sur le label Fleeting Youth, ‘There’s a Disturbing End’ a séduit Big Tomato par la qualité de ses compositions d’ou s’échappent les influences des Black Keys, des Melvins, de Syd Barrett, des Pixies, de Sebadoh, et même du label Noise Amphetamine Reptile, bien connu des amateurs de noise.

WILD WILD WETS – ’14th Floor’

Apparu en 2012, Wild Wild Wets est un des groupes les plus prometteurs de la scène de San Diego. Avec son mélange de garage psyché des années 60, de surf music, de krautrock, de post punk et de cold wave, ’14th Floor’ rappelle que l’Océan Pacifique n’est jamais très loin.

Plus d’infos sur Big Tomato Records

Site officiel
Facebook
Bandcamp
Soundcloud (titres disponibles au téléchargement gratuit)

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire