Bientôt le Cayenne Reggae Festival

Le 13 octobre 2004, aura lieu le premier Cayenne Reggae Festival, à La Loco, à Paris. La première édition de ce festival de reggae qui se voudrait annuel, verra le jour grâce au partenariat entre la ville de Cayenne et la société de production PROMO SON de Pierre REY »kiko ».

Ce projet, porté par PROMO SON, a obtenu l’approbation du Maire de Cayenne qui s’y associe, afin de célébrer à Paris, la fête de la capitale Guyanaise. Ce festival a pour but d’offrir aux nombreux groupes de reggae guyanais, une opportunité de se faire connaître sur la scène nationale française et plus largement, sur la scène internationale. C’est le voeu le plus cher de son instigateur, Kiko, également bassiste du groupe Black Wood. Cette fête de Cayenne « reggae », à Paris, correspond aussi à la tendance actuelle de la très importante jeunesse cayennaise qui se retrouve, de septembre à juin, dans les universités de Paris et sa banlieue ou tout simplement dans la vie parisienne

CAYENNE REGGAE FESTIVAL13 Octobre 2004 – 20H00,à La Loco – Pigalle.PARIS.

La programmation:

BLACK WOOD (Guyane) – Black Wood marque ses vingt ans. Ce groupe de reggae cayennais a sorti son 3e album en janvier 2003, ponctué par un featuring avec David HINDS de Steel Pulse. C’est la deuxième fois que Black Wood se produira sur le sol français et la première fois à Paris.

SERIOUS GIRLS (Guyane) – Ce groupe de filles a déjà fait du chemin et de très nombreux concerts, y compris au Brésil et au Suriname. Créé en 1997 par Lilia REY à la Basse, Linda REY aux claviers et Marielle ROMAIN à la batterie, les Serious Girls ont sorti leur premier album en 2000. Elles jouaient aussi du zouk à cette époque. Aujourd’hui les choix ont été faits et c’est bien un groupe de reggae féminin qui se présentera pour la première fois au public parisien.

I AND I (Paris – Guyane) – Au début des années 80, à Paris, le premier groupe de reggae à faire parler le « Riddim » et les dread locks était composé en majeure partie de guyanais. Il s’appelait I and I. Aujourd’hui, autour du chanteur-guitariste Roger JADFARD, on retrouve toujours Hervé BENTA à la batterie, Junior MAC LIER à la basse, Christian MOORE aux claviers et Alex LEGRAND à la guitare. 20 ans après, I and I sera présent sur la scène de la Loco.

WAILING ROOTS (France- Guyane) – Originaires de Maripasoula, sur le fleuve Maroni, à la frontière entre le Suriname et la Guyane française, les Wailing Roots n’en sont pas à leur premier concert en France. Les « Alukus soldiers » du nom de la communauté dont ils sont originaires, vivent maintenant entre la France et Maripasoula. Ils se retrouveront à l’occasion de cette fête du reggae « made in Guyane », à Paris.

NIKKO (Guyane) – Nikko est certainement l’artiste guyanais de reggae qui a le plus parcouru les scènes de France et d’Europe (festivals, tournées, concerts etc..) entre 95 et 2000. Il reste toujours très actif et se produit généralement avec son groupe, le Ying Yang Band. Exceptionnellement, pour ce premier Cayenne Reggae Festival, il sera accompagné des musiciens de Black Wood.

MAJESTIK CREW (Paris – Guyane) – REGGAE MATIK (Guyane) – Depuis bientôt trois ans, Reggae Matik ne fait que confirmer tout le bien que tout le monde pensait. Leur premier single a fait très bonne impression et leurs concerts sont de plus en plus aiguisés. Cette première à Paris devrait être le début d’une grande aventure pour Nikko à la Basse, Christophe Parfait « Ti Groov » à la batterie, Neil GEDDES aux claviers, et les deux jeunes DJ : Littel G et MC Al.

Les Artistes invités, backés par : Majestik Crew.

– LADY SWEETY- DADDY MORY- JAMADOM- GENOBRI- APACH’

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire