‘Bestial Burden’, un nouvel album de Pharmakon aux airs de thérapie

Si les européens qui devaient assister à la première tournée de Pharmakon sur le Vieux Continent n’ont finalement eu que leurs yeux pour pleurer, ils se consoleront à l’écoute de ‘Bestial Burden’ qui, sans le faux-bond de la demoiselle, n’aurait jamais été ce qu’il est. En effet, quatre jours avant de s’envoler vers nous, Margaret Chardiet a du se faire hospitaliser et rester clouer au lit pendant trois semaines. Pendant qu’elle se remettait sur pied, la new yorkaise a pris conscience de son corps, mais aussi du fossé qui pouvait exister entre le physique et le mental de l’humain. Et c’est justement dans ce questionnement qu’elle a trouvé l’inspiration pour ce nouvel opus de noise industrielle, tout juste sorti chez Sacred Bones. En écoute intégrale ci-dessous.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire