Astaffort Mods parodie Sleaford Mods, mais au moins on comprend tout. Ou presque.

Astaffort Mods parodie Sleaford Mods, mais au moins on comprend tout. Ou presque.

Avec ses deux ou trois bouts de ficelle et sa popularité plus que jamais croissante, Sleaford Mods fait des émules et s’expose à toutes les parodies. Pourtant, on n’avait encore jamais rien entendu de si abouti que celle de ses cousins d’Astaffort Mods qui, comme leur nom l’indique, sont originaires d’un petit village de 2000 habitants situé à 10 bornes au sud d’Agen, dans le Lot et Garonne. Avec beaucoup d’humour et une pointe d’ironie, ce groupe ‘né de la fusion d’un pruneau et d’une centrale nucléaire‘ s’attarde principalement sur l’ennui qui règne au sein de leur désert rural, râle à tout va, le tout en glissant un peu de son argot local. Imaginez un Francis Cabrel reclu dans sa cabane à user des vinyls post punk et hip hop dont il aurait soudainement découvert l’existence, se débarrassant de son personnage trop lisse et de son flegme légendaire pour coller des fucks à qui s’approcherait de trop près. Si les considérations sociales de Jason Williamson vous sont incompréhensibles, peut être que celles d’Astaffort Mods sauront au mieux vous concerner, au pire vous arracher quelques sourires. Car il y a de quoi tout au long de AK47, premier album disponible chez A Tant Rêver du Roi, et en écoute intégrale ci-dessous.

ECOUTE INTEGRALE

VIDEO

No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.