Wax Tailor – « Live 2010 à l’Olympia »

wax180Album
(Atmosphériques)
08/11/2010
Downtempo

Oui, sur scène, Wax Tailor peut se permettre de porter une cravate et un chapeau derrière ses platines et samplers. Car il faut bien le dire: enchaîner les sold out dans les meilleures salles parisiennes, c’est plutôt la classe. Ajoutant sans arrêt des punaises sur son globe, piquant les Etats-unis, le Japon, le Chili, le Mexique, la Thaïlande, l’Indonésie, l’Europe et ses principaux festivals, c’est un fait: le producteur s’exporte aussi bien qu’un Airbus A380. Alors qu’il s’apprête à partir en tournée française en compagnie du Mayfly Symphony Ochestra, c’était bien le moment de sortir ce pack double CD/DVD live, sorte de consécration enregistrée le 26 mars dernier à l’Olympia, énième étape d’un périple en soutien de son troisième album « In The Mood For Life« . Derrière ce succès qui a naturellement grimpé en flèche au fil des singles et des concerts, Wax Tailor défend pourtant un même bifteck qui se bonifie avec le temps, un six ans d’âge depuis son premier EP qui dessinait l’ébauche de ce que l’on connaît aujourd’hui.

Entre ambiances cinématographiques et énergie hip-hop de plus en plus virulente, Wax et ses musiciens réussissent à atteindre le grand public sans pourtant tomber dans un piège purement commercial, même si l’intervention de Charlie Winston sur « I Own You » avait de quoi effrayer sur le papier, un préjugé heureusement vite mis de côté. Même s’il est ici vendu comme un « bonus », le DVD se révèle pourtant être l’objet primordial du coffret en proposant l’intégralité du concert, bien filmé et avec une qualité de son identique à celle du disque, ainsi que le documentaire « Wax On The Road ». Au total, 26 morceaux qui défilent à la queue-leu-leu sans afficher le moindre maillon faible. Au delà des musiciens omniprésents (violon, violoncelle, flûte…), Wax Tailor s’entoure d’une liste longue comme le bras d’invités bien en forme: le très présent Mr Mattic, Voice, Ali Harter, Charlotte Savary, Dionne Charles ou les charismatiques A.S.M.

Devant un décor américanisé et des vidéos bien choisies, Wax Tailor envoie ses beats old school, sa soul mélancolique, ses envolées classiques et ses impulsions pop à la face du public. Bref, on ne va pas refaire l’histoire, cette chronique n’est pas là pour analyser ni critiquer mais bien pour constater une réussite méritée. Car on peut maintenant parler de classiques avec les excellents « The Games You Play », « The Man With No Soul » ou ce « House Of Wax » à l’ancienne. Pas d’inquiétude, tous les meilleurs morceaux sont là: l’onctuosité de « To Dry Up », le nostalgique « Que Sera »,  le groove palpable de « No Pity », ou évidemment le fédérateur « Say Yes »… Un souvenir touchant pour ceux qui l’ont vu cette année en tournée, et une trace indélébile sur la scène électronique française en général!

Disponible sur
itunes12

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire