Viet Cong – ‘Viet Cong’

Album / Jagjaguwar / 19.01.2015
Post punk

Cassette‘, seulement disponible sur les tournées du groupe avant d’être réédité l’été dernier, laissait entrevoir le potentiel et le degré d’inspiration de Viet Cong, cette nouvelle entité voyant deux anciens Women revenir à de sérieuses ambitions après avoir connu perte et chaos. Ces tristes épisodes désormais derrière eux, c’est entourés de Scott Munro et Daniel Christiansen que Matt Flegel et Mike Wallace rouvrent le robinet de leurs divagations post punk, parfois si fort qu’elles prennent des directions imprévisibles (même au sein d’un même morceau comme ‘March Of Progress’), jusqu’à se retrouver embarquées dans des courants bruitistes et expérimentaux chers à Deerhunter (les onze minutes finales de ‘Death’). Dans une ambiance généralement sombre et mélancolique, soulignée par les thèmes peu joyeux abordés tout au long de ces sept titres, Viet Cong trouve sa marque de fabrique dans l’opposition quasi systématique de la beauté des harmonies et des mélodies à des instrumentations brumeuses, rendues inconfortables par leur dissonance, leur saturation passagère, et leur interprétation parfois angulaire.

Si l’entame ‘Newspaper Spoons’ est un premier aperçu tout en retenu, assez intriguant pour qu’on veuille se plonger un peu plus dans sa musique, c’est un peu plus tard que le quatuor canadien se sublime. Quand ‘Bunker Buster’ et ‘Silhouettes’ volent à Paul Banks les ficelles les plus tubesques d’Interpol, quand le charme et le groove de l’imparable ‘Continental Shelf’ vous invitent à danser pieds nus sur du verre pilé. Alors, une fois tous ces éclairs de génie amassés dans votre esprit devenu forcément un peu plus malsain, le combo révèle toute votre addiction pour ce premier véritable album indéniablement cohérent, grinçant et mystérieux, direct et puissant, inspiré et passionné, finalement à mille lieux de cette suite logique que beaucoup de fans de Women pouvaient attendre. Viet Cong a vu plus loin, plus fort, et prend ainsi une sérieuse longueur d’avance sur tous ceux qui comptent marquer 2015 de leur empreinte.

‘Bunker Buster’, ‘Continental Shelf’, ‘Silhouettes’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire