V/A – « Let’s Kiss & Make Up »

kiss180Album
(Tsunami Addiction)
11/05/2009

Il faut aller chercher le début de l’histoire en 2002, quand Tsunami Addiction faisait appel à quelques demoiselles inspirées et remontées pour le tracklisting de «Toxic Girls!», compilation découverte majoritairement electro rock au rôle bien assumé. L’année suivante, autant de garçons bien plus calmes leur offraient leur plus belle répartie sur «Boyz Revenge!». En 2009, l’heure est à la réconciliation: le temps d’un double album aux extrêmes, «Let’s Kiss & Make Up» tisse la plupart du temps un lien très fort entre la France et les Etats-Unis, et joue la carte de la parité. Comme bien souvent dans ce genre d’exercice, on ne vous dira donc pas que tout est bon à prendre. Reste que Tsunami Addiction a eu assez de flair pour piéger dans ses filets quelques artistes méritant amplement de s’extirper de leur injustes profondeurs. Parmi ceux-là, et pour une première moitié assez calme, on s’accordera sur She Keeps Bees et la grâce de son folk/blues, Milkymee assumant seule la dualité du chant sur l’inédit «Everyday Routine», l’imparable «Dorothea Land» déjà grand moment electro-pop sur l’album de Depth Affect, les charmantes susurrations de Davide & Balula, le folk electronisant et bricolé du duo Tim Fite & Danielle Stech Homsy, et les entournures dub de Lemonade. Mais, après le calme, la tempête. Là, les furieux dDamage entrent en action, revisitent Mochipet, les très en vue Telepathe sont brillamment remixées façon dancefloor par Kingdom, et le hip hop de The Pumpsta (feat Derriere) vient peaufiner la diversité de ce double album. Des découvertes donc, quelques inédits aussi pour l’occasion, «Let’s Kiss And Make Up», au-delà de défendre bien haut les couleurs de la mixité, n’est pas une compilation comme les autres. À posséder donc.

En écoute:

Achetez sur:
itunes64

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire