Two Gallants – « The Bloom & The Blight »

two1802Album
(ATO/Fargo)
03/09/2012
Indie folk rock

Jusque-là adepte d’un folk-rock lo-fi aux racines bien ancrées dans l’histoire de la musique américaine, Two Gallants profite d’un quatrième album qui s’est longtemps fait attendre pour faire évoluer son registre et muscler son jeu. Pas de quoi révolutionner sa musique pour autant, juste une tendance plus affirmée à recourir à un son brut et des accords saturé en lieu et place des arpèges acoustiques dont le duo de San Francisco usait généreusement pour parvenir à voiler ses compositions d’une intensité bien à lui. Cela dit, comme le prouvent les plus traditionnels « Broken Eyes », « Decay » et « Sunday Souvenirs » faisant le lien avec son passé discographique, oeuvrant pour le relief de l’album, mais pointant aussi ici ses passages les moins passionnants, cette nouvelle approche n’est en rien systématique. Elle intervient « seulement » avec assez d’efficacité et de justesse pour ne jamais compromettre les mélodies, pour éclater à la tronche de l’auditeur, et faire des morceaux frappés par ce vent de nouveauté parmi les plus réussis de ce cru 2012. A l’évidence, en convoquant à la fois les influences folk, blues et désormais grunge des deux acolytes, les imparables « Halcyon Days » et « Winter’s Youth », puis les refrains de « My Love Won’t Wait » et de « Ride Away », incarnent non seulement le Two Gallants nouveau, mais font aussi incontestablement toute la sève de ce « The Bloom & The Blight »: un nouvel album qui, au delà de se dévoiler au fil des écoutes et de promettre une certaine intemporalité, souffle un vent nouveau dans les cordes d’un Two Gallants définitivement parmi les groupes les plus passionnants du moment. Pourvu que le vent et le brouillard de la Bay Area ne l’empêche pas de maintenir ce cap à l’avenir.

itunes5

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire