TV On The Radio – « Nine Types Of Light »

tv180Album
(Interscope)
11/04/2011
Indie rock

C’est les jambes tremblantes et l’oreille suintante qu’on s’est penché sur ce nouvel album de TV On The Radio, le premier après que le groupe se soit octroyé quelques mois de hiatus. Une période qui n’a pas seulement permis à chacun des musiciens de vaquer à ses propres occupations (Maximum Balloon, Rain Machine, le cinéma pour Tunde Adebimpe, etc…). Après avoir tout donné, quasi tout essayé, et couvert une large palette de ses multiples possibilités, il est certain que le combo avait aussi besoin de souffler, de prendre ses distances pour revenir avec l’envie, la motivation, l’inspiration intacte, bien conscient qu’il était de jouer la pérennité de son efficacité comme de son originalité. Car on attend toujours beaucoup d’un album de TV On The Radio. Question de routine à la vue de cette incroyable habitude qu’il a pris à toujours marcher sur les crêtes d’une musique bluffante, plus que jamais accessible avec un « Nine Types Of Light » simplifiant considérablement son jeu.

Moins immédiat et énergique que son prédécesseur, ce quatrième album poursuit finalement ce que « Dear Science » avait entamé avant l’heure sur son final « Lover’s Day »: un registre plus sensuel et profond qui s’attarde plus volontiers que par le passé sur deux thématiques certes banales, mais toujours savonneuses quand elles ne sont pas mariées à l’expérience: le désir et l’amour. Mais n’ayez pour autant crainte d’un disque à l’arrière-goût de guimauve: « Nine Types Of Light » a beau transpirer une sérénité inédite chez TV On The Radio, la richesse et la beauté de sa musique ne se sont pas évaporées le temps de ces quelques mois d’inactivité. Les multiples détails de « Keep Your Heart », l’orchestration croissante d’un « New Cannonball Blues » pourtant un peu terne, les incessants rebondissements au sein d’un même morceau, comme la douce mélancolie de « You » sont là pour le rappeler.

Alors en quoi ce nouvel opus montre un énième visage du groupe? Dans les risques qu’il prend lorsqu’il se permet de laisser la section rythmique toute entière au vestiaire au profit d’un banjo et de quelques cordes (« Killer Crane »), ou qu’il emprunte la patte hip hop de Mike Ladd sur « Caffeinated Consciousness ». Ceci pour la partie émergée de l’iceberg et qui suffit au groupe pour ne pas tomber dans l’auto-satisfaction. Car quand on plonge plus en profondeur, on retrouve un TV On The Radio fidèle à son univers, auteur de jolis coups d’éclat bien planqués derrière de soi-disant singles (le pourtant très bon « Will Do ») qui tentent de détourner l’attention. À l’image de leur pochette ou le soleil attend son reflet, « No Future Shock », « Repetition » ou l’excellent « Forgotten », s’ils n’emmèneront pas « Nine Types Of Light » chatouiller « Dear Science », rappellent que TV On The Radio possède toujours un temps d’avance.

En écoute

Disponible sur
itunes15

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à TV On The Radio – « Nine Types Of Light »

  1. PAPAMIMA 16 avril 2011 à 0 h 38 min #

    Manque d’inspiration indéniable pour ce nouvel album.
    Très décu… dommage que Sitek devienne si dominant dans l’évolution du groupe.
    De la fusion pop funk réchauffée avec pleins de petits sons chiants de Maximum balloon – pas de cohérence entre les morceaux et surtout un chant en gros manque d’inspiration .
    Je vais tout de même forcer la chose et réecouter encore et encore on sait jamais en espérant que ce soit comme le bon vin qui se bonnifie avec le temps.

Laisser un commentaire