The Roots – « How I Got Over »

The Roots – « How I Got Over »

roots180Album
(Def Jam)
21/06/2010
Hip hop retrouvé

Il faut bien admettre que depuis le légendaire « Things Fall Apart » – une des plus belles démonstrations de groove que le hip hop ait connu – The Roots s’essoufflent à tenter de provoquer le même cataclysme. Du coup, de « Phrenology » à « Rising Down« , en passant par « The Tipping Point » et « Game Theory« , tous éphémères et sans véritable profondeur, le crew de Philadelphie n’a fait que se chercher, déballant successivement de nouveaux jouets, faisant constamment évoluer son line up, rehaussant le rythme jusqu’à parfois manquer de souffle. Alors, entre son image du plus prestigieux des groupes de bal, et son rôle de backing band au sein d’un des talk shows les plus regardés des Etats Unis, la formation de Philadelphie semblait ne plus rien promettre de bon. Jusqu’au premier extrait de ce « How I Got Over » et qu’il lève le voile sur sa pochette. Là, avec surprise, on a senti souffler le petit air du bon vieux temps.

Confirmation à l’écoute de ce nouvel album: The Roots reviennent à un hip hop plus posé, prennent le temps de réinstaller leur groove jazzy originel, celui qui faisait s’articuler les cervicales. Les mêmes qui reprennent aujourd’hui leur va et vient, comme par un automatisme qui ne se serait jamais dissipé. Et s’il ne parvient jamais vraiment à faire oublier les « The Next Movement », « Proceed », « Mellow My Man », ou « What They Do » pour ne citer que quelques-uns des intouchables piliers de la discographie du groupe, ce « How I Got Over » contient quelques perles qui s’en approchent plus près que tout ce que la formation a pu composer ces dernières années.

C’est le cas des « Walk Alone », « Dear God 2.0 », qui imposent à la guitare de la mettre en veilleuse au profit de la section basse-batterie, et donnent envie de faire claquer les doigts en rythme. Mais, en faisant appel à de vieilles connaissances (Dice Raw, Truck North, Porn), à des featurings plus reconnus (Blu, Phonte, John Legend), comme à d’autres beaucoup moins prévisibles (Monsters Of Folk, Joanna Newsom), le combo enfonce le clou avec une poignée de morceaux aux refrains chantés (« Now Or Never », « The Day », l’énorme « Right On »), ou les mélodies terrassent avec une agilité telle qu’il évite à chaque fois ce piège de la mièvrerie nu soul dans lequel il ne fallait surtout pas qu’il tombe.

Certes, il y a bien encore quelques tentatives pour faire tanguer le navire. Mais qu’il s’agisse du titre éponyme uptempo, de réminiscence d’un proche passé qu’on ne souhaitait pas forcément recroiser (« Web 20/20 »), ou du très réussi final West Coast (« Hustla »), toutes sont beaucoup trop isolées pour pouvoir provoquer ces vagues de critiques nostalgiques entendues ces dernières années. Autrement dit, « How I Got Over? » est certainement l’album que tous les fans de la première heure attendaient de pied ferme pour reconsidérer The Roots, enfin revenu au niveau qui est le leur. L’attente fut longue, mais pas vaine.

En écoute

Disponible sur
itunes14