The Phenomenal Handclap Band – « TPHB »

pheno180Album
(Gomma)
19/10/2009
Funk psychédélique

En bon vivier de la scène rock indépendante, Brooklyn avait déjà livré au monde entier quelques uns des groupes les plus excitants de ces dernières années (TV On The Radio, Animal Collective, Cocorosie), et d’autres trop reconnus désormais pour qu’on se souvienne de leurs exactes origines géographiques. En revanche, cette banlieue new yorkaise n’avait pas encore vu éclore de véritable all star band alors que le très arty Williamsburg notamment, fort d’une véritable émulsion musicale en tous genre, ne manquait pas de matière. Si « all star band » est un bien grand mot quand il s’agit d’aborder le cas « The Phenomenal Handclap Band », on en est pourtant tout proche: autour de son noyau dur composé de Daniel Collas et Sean Marquand, deux personnages locaux incontournables pour leur activisme comme pour leur savoir musical encyclopédique, gravite quelques musiciens de l’ombre contribuant on ne peut plus à la lumière de leur projet phare respectif, qu’il soit rock ou soul. Au line up, apparaissent en effet certains membres aperçus au service de TV On The Radio, Amy Winehouse, Blues Explosion, Albert Hammond Jr, ou Mary J Blige: bien assez pour garantir la qualité de ce projet déjà passé par le catalogue Truth & Soul (El Michels Affair, Menahan Street Band, Lee Fields…), et désormais chez l’Allemand Gomma, crédible depuis son empreinte posée sur New York via ses connections avec DFA et James Murphy. Autant de noms qui dessinent le paysage musical de The Phenomenal Handclap Band dont il faut aller chercher la ligne rouge au début des années 70. Pourtant, tout en allant piocher dans le passé, la troupe parvient à accoucher d’un son très actuel, parfois dansant, parfois plus intime, mais avec une richesse d’orchestration qui illustre tout le savoir faire de chacun des contributeurs, et fait subitement ressurgir les racines des récents succès de MGMT ou…Empire Of The Sun. On y croise donc de la soul latine, du disco, du psyché, de l’afro soul, du rock, du funk ou même de la fusion brésilienne, pour quelques moments d’extase justifiant sans peine le buzz qui l’entoure (en début d’album notamment puis plus tard « 15 To 20 », « Dim The Lights »), même si d’autres passages plus kitsch (« You’ll Disappear », « I Been Born Again », « Tears »), et l’utilisation parfois abusive des claviers, tendent toutefois à nous faire relativiser. Reste que The Phenomenal Handclap Band, totalement inégalé sur la scène actuelle, maitrise on ne peut plus un sujet très particulier sur lequel il ne vous reste plus qu’à vous faire un avis.

En écoute:

Achetez sur:
itunes18

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire