The Growlers – ‘Chinese Fountain’

Album / Fat Cat / 29.09.2014
Beach goth

Comme annoncé il y a tout juste un an avec le Ep ‘Not Psych!‘, The Growlers ont bel et bien pris un virage pop, modernisé un registre qui piochait autrefois généreusement dans les années 60, et décidé d’offrir à leur quatrième album les moyens dignes de leur médiatisation grandissante, sur le point d’être établie. Pour autant, ‘Chinese Fountain’ – mis en boite à Los Angeles le temps d’une dizaine de jours – ne dépayse pas: à son écoute, le soleil tape le cuir, l’air iodé prend au nez, la bonne humeur est de mise, et la décontraction flirte dangereusement avec la plus grande paresse. Douce, confortable, chaleureuse voire charmeuse, la musique bronzée-salée des californiens séduit illico par des mélodies pop qu’ils n’hésitent plus à emmener valser sur une grande variété de territoires (disco punk sur le titre éponyme au refrain tubesque, reggae sur ‘Dull Boy’) que leur expérience de bientôt dix ans se charge d’harmoniser. Tel un guide, frappé d’une assurance et d’une maitrise qui ne fait désormais plus aucun doute, le chanteur Brooks Nielsen montre sans cesse la voix avec un détachement qui n’appartient qu’à lui, tout en ayant cette fois pris soin d’approfondir plus encore ses mélodies (‘Big Toe’, ‘Not The Man’), conférant ainsi une plus grande efficacité à un album également illuminé par quelques arpèges ‘réverbérés’, et le groove d’un bassiste au talent aussi riche que son attribut capillaire. De fait, de ‘Black Memories’ à ‘Going Gets Tough’ en passant par l’excellent ‘Good Advice’, ‘Chinese Fountain’ peut s’enorgueillir de compter en son sein quelques-unes des plus belles pépites écrites par un groupe sain et authentique qui, en se prenant maintenant un peu plus au sérieux sans pourtant jamais le laisser entendre, sait désormais ou il va: frapper à la porte des joailliers les plus sélectifs et exigeants. A condition, quand même, qu’ils ne soient pas trop éloignés de la plage.

‘Black Memories’, ‘Good Advice’, ‘Going Gets Tough’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire