Staff Benda Bilili – « Très Très Fort »

staff180Album
(Crammed)
02/03/2009

Sale, pourrie, effondrée, malade, misérable… Autant d’adjectifs qui sont couramment employés pour qualifier Kinshasa, capitale de la République Démoncratique du Congo, et évoquer ainsi la situation chaotique qui règne dans la ville. Mais si la mort et la détresse y sont effectivement présentes à chaque coin de rue, beaucoup oublient trop vite que «Kin» est aussi un extraordinaire lieu de vie, une ville qui lutte pour enrayer la fatalité, et qui fût le berceau de la musique africaine dans les années 70. Les musiciens du Staff Benda Bilili font partie de ces exemples qui ne trompent pas. Frappés par la polio dès leur plus jeune âge, vivant au cœur des bidonvilles du bitume, ils ont choisi la musique (qu’ils distillent dans les rues, portés par leurs deux roues ingénieusement customisés) comme antidote à la misère et au handicap. Un formidable remède dont les vertus thérapeutiques nous sont livrées de façon intacte par leur album «Très Très Fort», enregistré avec la précieuse aide du label Crammed Discs dans les conditions rudimentaires du zoo de Kinshasa! Difficile d’y croire quand on découvre la force de la rumba congolaise teintée de soul, de blues, de funk et de reggae concoctée par le Staff… Les membres de ce groupe à géométrie variable réussissent en effet à produire un son d’une étonnante musicalité à partir de trois fois rien, comme en témoigne l’instrument fétiche de Roger, le plus jeune membre du Staff, fabriqué à partir d’une simple conserve et d’une corde de guitare tendue (le «satonge»). Le résultat est tout simplement bluffant: des merveilleux accents brésiliens de «Moto Moindo» où les pincements désaccordés du satonge gémissent avec une puissance électrifiante, à l’énergie diabolique et latine du tube «Moziki», la joie transpire de cette galette qui parvient à réunir toutes les influences fondant la richesse de la rumba africaine. «Sala Keba» rappelle Cuba et le fameux Buena Vista Social Club, «Sala Mosala» nous transporte en Jamaïque, tandis que les percussions et les chœurs endiablés d’«Avramandole» lance un sacré clin d’œil à l’afrobeat nigérian. Viennent également s’ajouter au sulfureux sens du rythme du Staff de douces mélodies sublimées par la sincérité des chants («Polio», «Marguerite»), exutoire à un handicap et une pauvreté avec lesquels Ricky (fondateur du groupe), Coco, Theo, Djunana, Randy, Roger et les autres ont appris à vivre dignement. Le Staff Benda Bilili écrit ainsi avec «Très Très Fort» un véritable pamphlet musical contre le misérabilisme, pied de nez aux préjugés et aux discriminations. Un bijou magique de world music qui n’a pas fini de redonner de l’espoir, de l’énergie et du plaisir à quiconque l’écoutera.

Achetez sur:
itunes9

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Staff Benda Bilili – « Très Très Fort »

  1. Grégoire 8 juillet 2009 à 12 h 11 min #

    Allez voir la vidéo Staff Benda Bilili aux Eurockéennes 2009 :
    http://culturebox.france3.fr/all/12706/Eurockeennes-2009%3A-Staff-Benda-Bilili-

Laisser un commentaire