Sharon Jones – « I Learned The Hard Way »

sharon180Album
(Daptone)
06/04/2010
60s – 70s soul

Une artiste est à l’origine de ce qu’on appelle le revival soul, de cette recrudescence du son des années 60 et 70 qui n’a cessé de voir ses « nouveaux » représentants se multiplier ces dernières années. Notez bien les guillemets car, à quelques exceptions près, il s’agit le plus souvent d’éclosions tardives d’artistes à l’âge déjà bien tassé. Cette diva, c’est donc Sharon Jones qui, toujours entourée de ses fidèles Dap Kings, a comme réveillé les consciences en 2002 avec « Dap Dippin », puis gommé le manque grandissant d’âme que revêtait son style musical de prédilection, alors abandonné au préfixe « nu ». Du haut de ses 55 ans, l’Américaine squatte donc toujours le peloton de tête avec « I Learned The Hard Way », un quatrième album fidèle au son instauré par le label Daptone depuis ses débuts (Naomi Shelton, Menahan Street Band, Budos Band…), et mis en boite à l’aide d’un simple enregistreur huit pistes pour lui conférer toute la chaleur et la spontanéité des disques de la grande époque Stax/Motown. On retrouve donc sans surprise tout ce qui a toujours séduit chez Sharon Jones: cette indiscutable authenticité qu’elle s’assure en exprimant toute sa culture du genre une fois le micro en main, le feu qui brûle en elle à la moindre ballade dans laquelle elle excelle (« Money », « Window Shopping », « Mama Don’t Like My Man »), et cette émotion qu’on croise à chaque disque depuis sa médiatisation tardive (« I’ll Still Be True »). Comme ses prédécesseurs, et bien qu’il préfère plus souvent se lover dans les douceurs de la soul que dans l’énergie du funk, « I Learned The Hard Way » souligne sans cesse la puissance vocale de la Dame (« She Ain’t a Child No More »), et bénéficie d’une solide orchestration, comme en attestent les cuivres dynamiques des Dap Kings (« The Reason ») ou les pointes de modernité de l’incontestable tube « Better Things » aux caresses à six cordes. Ainsi, Sharon Jones et ses Dap Kings, plus doux et profonds qu’à l’accoutumée, complètent leur registre plus qu’ils ne le révolutionnent: exactement ce qu’on venait chercher dans cet oasis d’authenticité.

En écoute


Disponible sur
itunes1

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Sharon Jones – « I Learned The Hard Way »

  1. Kalcha 2 avril 2010 à 8 h 57 min #

    Peut-être mon album préféré de la dame… Aucun point faible!

  2. Fylodindon 2 avril 2010 à 16 h 10 min #

    J’ai eu la chance de la voir sur une petite scène parisienne il y a quelques années, et ça reste à ce jour l’un de mes meilleurs concerts… si ce n’est le meilleur.

Laisser un commentaire