Red Sparowes – « The Fear Is Excruciating, But Therein Lies The Answer »

red180Album
(Conspiracy)
06/04/2010
Heavy post rock

Il y a plus de trois ans, derrière son masque de all star band, Red Sparowes dévoilait un post rock lourd, puissant et mélancolique, à la hauteur du concentré de talents qu’il incarnait. Avec « The Fear Is Excruciating, But Therein Lies The Answer », son troisième opus, le quintet poursuit sa route là ou il l’avait stoppée, et en profite pour laisser définitivement tomber son costume de side project pour mieux enfiler celui de véritable groupe. Arrangements méticuleux, climat pesant, mélodies superbes, et succession d’intensités se réunissent ainsi une nouvelle fois pour le compte d’un collectif qui s’efforce de passer un cap à chaque nouveau disque. En 2010, pas d’exception: Red Sparowes, désormais solidement boulonné à sa base instrumentale, semble s’être délibérément concentré sur l’écriture de titres écoutables indépendamment, de véritables chansons sans texte, celles ou les instruments sont assez convaincants pour eux-mêmes raconter l’histoire que vous voudrez bien leur faire conter. Pourtant, casser le puzzle est le dernier conseil que vous donnera le moindre mélomane ayant pris le temps de se délecter de ce disque du début à la fin, tant ce nouveau décor est encore plus impressionnant lorsqu’on le voit se construire au fil des minutes: un conseil qui s’imposera peu à peu comme une évidence étant donné que le quintet évolue toujours en dehors de tout formatage. Et puis, difficile de ne pas pousser jusqu’au quarante minutes de cet album quand on s’est déjà laissé happer par les sept que durent déjà trois des morceaux. Alors, autant se couper du monde, se laisser apprivoiser par le canapé, pousser le volume du casque jusqu’au maximum du supportable, et s’émerveiller des mille détails que contient cette troisième salve. Je veux parler de cette tendance à la symphonie (« As Each End Looms And Subsides »), ce souci extrême de l’instrumentation, ces guitares aux arpèges cristallins puis aux accords dévastateurs (« In Every Mind »), ces mélodies qui happent quand celles des autres prennent souvent beaucoup trop de temps à s’imposer (« Giving Birth To Imagined Saviors »), comme de cette force rythmique imperturbable et à l’assurance impressionnante (« In Illusions Of Order »)… Tout ce qui passe finalement dans la turbine Red Sparowes pour être immédiatement transformé en beauté électrique.

En écoute

Disponible sur
itunes40

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire