Pygmy Shrews – « You People Can Go Straight To Hell »

pyg180Album
(Jack Shack)
14/06/2011
Punk noise

Tel un pur sang bien calé dans les stalles, prêt à se jeter dans un galop de légende, Pygmy Shrews se lance le mors aux dents avec la ferme intention de donner le maximum de lui-même sans trop avoir à s’attarder. Vingt six minutes, il ne lui en faudra donc pas plus pour vous cracher à la gueule les sept titres (dont un final de douze minutes jouissivement asphyxiant) qui composent ce « You People Can All Go Straight To Hell », deuxième album résolument punk, hargneux et bruitiste, qui a le mérite de remettre chaque chose à sa place. En effet, de Brooklyn mais à mille lieux de la hype souvent superficielle qui décore la scène musicale locale depuis de nombreux mois, le trio s’offre ici littéralement à vous et dégueule une nouvelle fois, avec les seuls moyens du bord, tout ce que ses tripes peuvent contenir. Comme quoi parfois rien n’égale le don de soi quand il est bordé d’autant d’authenticité et de simplicité. Parce qu’on ne fera jamais croire aux Pygmy Shrews qu’ils boufferont un jour de leur musique, les trois débordent de plaisir, et ne se privent pas de le laisser entendre: un constat qui se faisait beaucoup plus fréquent il y a quinze ans, et qui s’apprécie d’autant plus aujourd’hui. Totalement intemporels, les new yorkais usent et abusent ainsi de leur rythmique exécutée pied au plancher, de trois accords et quelques variantes, de leur une envie communicative, comme de mélodies qui survivent à l’intensité, pour ériger vite fait bien fait un répertoire qui trouve sa raison d’être dans tout endroit doté d’une prise électrique, et son apogée sur les irrésistibles brûlots que sont « No Supplies » et « AM Breakout ». « You People Can All Go Straight To Hell », sans oublier de descendre la poubelle en partant.

En écoute

« AM Breakout »

Album disponible ici.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire