PNEU – « Highway To Health »

pneu180Album
(Head)
29/03/2011
Noise Math Rock

Il y a trois ans, PNEU confirmait avec un premier album qu’il n’était définitivement plus voué à l’éphémère. Si vous nous suivez régulièrement, ou que vous fréquentez un minimum les lieux de concert, vous le savez certainement plus que quiconque. Car depuis qu’il est né, ce duo, qui s’amuse à dissimuler son immense talent derrière un chaos bien entretenu, ne cesse d’amasser les bornes pour défendre un registre si original qu’il en devient inimitable. Après « Pince Crocodile » et « Pince Monseigneur« , deux premières lignes d’une sombre discographie, PNEU sort « Highway To Health », un nouvel opus enfonçant le clou à grands coups de massue. Parce que, il faut l’avouer, nous n’avions qu’une crainte à l’aube de cette nouvelle salve: que le duo, fidèle à lui-même, atteigne beaucoup trop vite les limites imposées par un line up tout ce qu’il y a de plus basique, et une sphère noise/math rock laissant quand même assez peu de liberté, surtout dans leur façon de la jouer. Que dalle! PNEU, tout en ne s’accordant aucune concession, a mis les bouchées doubles, s’est offert pour la première fois une vraie session studio en compagnie du génial producteur Kurt Ballou (Converge) à Salem (USA) pour en ressortir avec neuf titres sévèrement burnés, à la fois prévisibles et surprenants. Prévisibles car ceux qui se sont arrêtés à « Pince Monseigneur » ne seront pas dépaysés, la brutalité du groupe comme ses percées bruitistes et ses déferlantes rythmiques faisant encore logiquement main basse sur ce disque (« Highway To Health », « Clapasetsu », « Choux Crane »). Surprenant aussi, parce que cette même brutalité a régulièrement la politesse de laisser un peu de place à la mélodie (l’énorme entame « Autosafe Unicorn », « Grill Your Eyes », « Wagy’s Cup »), voire au chant d’Eugene S. Robinson (Oxbow) qui réussit l’exploit de se frayer un chemin sur « Knife Fight ». Mieux, en 2011, PNEU semble même avoir l’intention de nous faire danser. « Batatanana », mais surtout « Tropicon » qui, comme son titre l’indique, dévoile les talents du duo à déverser des bulles calypso dans son grand bain électrique, en témoignent avec brio. En 45 minutes, les tourangeaux ont donc remis les pendules à l’heure, abattu toutes leurs cartes, souligné leur suprématie, et fait de ce « Highway To Health » un troisième album qui, non seulement répond aux attentes, mais va bien au-delà. Tuerie.

En écoute

PNEU – « Autosafe Unicorn »

À lire ou écouter également:

,

6 réponses à PNEU – « Highway To Health »

  1. mrsquarefish 31 mars 2011 à 16 h 13 min #

    Très bien résumé!

  2. Jante 8 août 2011 à 6 h 05 min #

    c’est nul

  3. Jante 8 août 2011 à 6 h 06 min #

    allez vous pendre avec une chambre à air chez massa pneu

  4. rustine henin 8 août 2011 à 6 h 15 min #

    vous et nous nous avons un peu le même problème, on ne peu tout miser sur le talent, surtout vous… un conseil, continuer à faire du Usain Bolt, sur un malentendu ça peu marcher… qu’es ce que j’aime ça la merde, encore 2 morceaux et on rentres…

  5. matthieu 8 août 2011 à 14 h 02 min #

    Constructif tout ca. Bravo.

  6. batterie 20 janvier 2012 à 18 h 01 min #

    Une progression vraiment remarquable d’un artiste qui gagnerait à être plus connu !

Laisser un commentaire