PNEU – « Highway To Health »

PNEU – « Highway To Health »

pneu180Album
(Head)
29/03/2011
Noise Math Rock

Il y a trois ans, PNEU confirmait avec un premier album qu’il n’était définitivement plus voué à l’éphémère. Si vous nous suivez régulièrement, ou que vous fréquentez un minimum les lieux de concert, vous le savez certainement plus que quiconque. Car depuis qu’il est né, ce duo, qui s’amuse à dissimuler son immense talent derrière un chaos bien entretenu, ne cesse d’amasser les bornes pour défendre un registre si original qu’il en devient inimitable. Après « Pince Crocodile » et « Pince Monseigneur« , deux premières lignes d’une sombre discographie, PNEU sort « Highway To Health », un nouvel opus enfonçant le clou à grands coups de massue. Parce que, il faut l’avouer, nous n’avions qu’une crainte à l’aube de cette nouvelle salve: que le duo, fidèle à lui-même, atteigne beaucoup trop vite les limites imposées par un line up tout ce qu’il y a de plus basique, et une sphère noise/math rock laissant quand même assez peu de liberté, surtout dans leur façon de la jouer. Que dalle! PNEU, tout en ne s’accordant aucune concession, a mis les bouchées doubles, s’est offert pour la première fois une vraie session studio en compagnie du génial producteur Kurt Ballou (Converge) à Salem (USA) pour en ressortir avec neuf titres sévèrement burnés, à la fois prévisibles et surprenants. Prévisibles car ceux qui se sont arrêtés à « Pince Monseigneur » ne seront pas dépaysés, la brutalité du groupe comme ses percées bruitistes et ses déferlantes rythmiques faisant encore logiquement main basse sur ce disque (« Highway To Health », « Clapasetsu », « Choux Crane »). Surprenant aussi, parce que cette même brutalité a régulièrement la politesse de laisser un peu de place à la mélodie (l’énorme entame « Autosafe Unicorn », « Grill Your Eyes », « Wagy’s Cup »), voire au chant d’Eugene S. Robinson (Oxbow) qui réussit l’exploit de se frayer un chemin sur « Knife Fight ». Mieux, en 2011, PNEU semble même avoir l’intention de nous faire danser. « Batatanana », mais surtout « Tropicon » qui, comme son titre l’indique, dévoile les talents du duo à déverser des bulles calypso dans son grand bain électrique, en témoignent avec brio. En 45 minutes, les tourangeaux ont donc remis les pendules à l’heure, abattu toutes leurs cartes, souligné leur suprématie, et fait de ce « Highway To Health » un troisième album qui, non seulement répond aux attentes, mais va bien au-delà. Tuerie.

En écoute

PNEU – « Autosafe Unicorn »


Tags:
,
6 Comments
  • mrsquarefish
    Posted at 16:13h, 31 mars Répondre

    Très bien résumé!

  • Jante
    Posted at 06:05h, 08 août Répondre

    c’est nul

  • Jante
    Posted at 06:06h, 08 août Répondre

    allez vous pendre avec une chambre à air chez massa pneu

  • rustine henin
    Posted at 06:15h, 08 août Répondre

    vous et nous nous avons un peu le même problème, on ne peu tout miser sur le talent, surtout vous… un conseil, continuer à faire du Usain Bolt, sur un malentendu ça peu marcher… qu’es ce que j’aime ça la merde, encore 2 morceaux et on rentres…

  • matthieu
    Posted at 14:02h, 08 août Répondre

    Constructif tout ca. Bravo.

  • batterie
    Posted at 18:01h, 20 janvier Répondre

    Une progression vraiment remarquable d’un artiste qui gagnerait à être plus connu !

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.