Patrick Watson – « Adventures In Your Own Backyard »

wat180Album
(Domino)
16/04/2012
Pop folk

Sous ses allures de gendre idéal, un peu bouleversé tout de même, Patrick Watson est un filou. Même si nous l’imaginons mal dans le rôle du méchant dans le prochain James Bond, derrière ces charmantes bonnes manières se cache un homme plein d’ambiguïtés. On dira que c’est le cas de chacun, que tout artiste possède un caractère particulier qui nous échappe. Sans doute – et ce n’est au fond que l’expression de notre relation à autrui –  mais s’il a comme nous un caractère lunatique et intriguant, cet homme là est par-dessous tout exceptionnel.

Persuadé d’être en équilibre constant sur le fil de la vie, Patrick Watson nous conforte plus que quiconque dans l’idée que tout peut basculer à chaque instant. Ou comment transcender les faiblesses de l’être humain afin d’ouvrir un chemin vers le renouveau, avec une sensibilité sans fin. Sur « Adventures In Your Own Backyard », album élégantissime s’il en est, tout est vrai, beau et magistral.

Malgré son exquise pudeur, le canadien fait presque toujours référence à des réalités disparues, la douleur est enfin digne d’être exprimée. Dans le mélo bouleversant qu’est l’album, une voix d’homme s’élève et nos maux prennent sens: il est l’être, l’ange déchu, le doux murmure qui manquait aux songes qui nous rongent. Doux et vaporeux, les morceaux s’élèvent loin de toute décadence dans un chaos élégant et une production prodigieusement gracieuse et intelligente.

En cinq albums, Patrick Watson aura mis le public de l’Hexagone et d’ailleurs dans sa poche. « Adventures In Your Own Backyard » ne sera pas l’exception qui confirme la règle. Entre rage froide et confidence sous l’oreiller, il a choisi de ne pas choisir. Son créneau: prendre la tangente avec élégance pour s’ouvrir de nouveaux horizons lointains. Traduction, il nous offre tout simplement – n’ayons pas peur des mots – ce qu’on a entendu de plus beau depuis longtemps.

En écoute

En écoute intégrale

itunes

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire