Norman Jay – « Good Times 30 »

norman180Album
(Strut)
19/07/2011
Soundsystem

On ne pouvait pas laisser filer l’été sans vous parler de cette sélection de Norman Jay, tant « Good Times » nous embarque intimement dans le musée des goûts sophistiqués du britannique pour une visite bien plus vivante que celle d’un musée de cire. Car qu’aurait fait Londres sans lui, considéré au même titre que Gilles Peterson (avec qui il a mené le fameux Talkin’Loud) comme l’un des découvreurs de talents et dénicheurs de vieilleries/ raretés les plus prolifiques depuis le début des années 80? Alors que la plupart d’entre vous n’était même pas née ou jouait encore aux Mecanos, Norman Jay instaurait Good Times, une fiesta qui a changé à jamais la face du carnaval de Notting Hill. Ainsi, dès 1981 avec le Good Times Soundystem, il introduisait une palette de sons vieux, actuels ou futuristes, injectant le funk autour des protubérants et habituels soundsystems reggae. Il fête donc ici le 30ème anniversaire de cette soirée, point de départ de sa longue carrière et résidence qui bat encore aujourd’hui!

Alors quand on parle de rare groove, Norman Jay lève la main, toujours disponible pour envoyer les bonnes vibes de Terry Wells, comme la soul poussiéreuse de Little Anthony & The Imperials. A travers seize titres, il nous livre ici un intelligent best of fait de rhythm’n blues de vingt ans d’âge (Avery Sunshine), de hip-hop éthéré (The Basement Khemist), de funk organique pour nanas (Dante), ou de rayons de soleil samba (Attic Tree). On se réjouit également d’entendre à nouveau de bons classiques house et techno comme Fries & Bridge, ou l’excellent remix d’Henrik Schwarz pour The Detroit Experiment. Qu’il s’agisse alors de « My Girl »,  grand classique des Temptations interprété par l’italien Mario Bondi façon crooner, ou du break de folie du « Ghetto Disco » de Ted Taylor, Norman Jay fait vriller la boule à facettes avec cette collection exemplaire à ranger définitivement dans des bagages à destination du soleil…

Disponible sur
itunes5

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire