Moderat – « Moderat »

mod180Album
(Bpitch Control)
20/04/2009

Moderat ne date pas d’aujourd’hui, plutôt de l’époque ou Modeselektor et Apparat n’étaient pas encore les dignes représentants d’une scène allemande aussi vivifiante qu’incontournable dans le paysage electro international. C’était en 2002, à l’occasion du maxi «Auf Kosten Der Gesundheit» qui sonnait comme l’avant goût d’une collaboration durable et prometteuse, pourtant mise en veille jusqu’à aujourd’hui au profit de leurs carrières respectives dont on mesure désormais l’impact. En 2009, le Moderat bel et bien reformé n’en prend que meilleure allure et s’apprête déjà à rejoindre les albums évènements de l’année, ceux trop rares qui parviennent à égaler la passion suscitée sur le papier. Il pouvait difficilement en être autrement étant donné l’expérience et la maturité acquises durant ces sept années passées chacun dans leur coin. A l’écoute de ces onze titres, baignés du savoir faire mélodique de Sascha Ring comme des petites sauteries urbaines du duo Berlinois, cette reformation sonne plus que jamais comme une évidence, chacune des parties parvenant sans peine à souligner sa contribution. Apparat notamment, qui arrondit les angles, offre à quelques titres un véritable écrin de coton et, à l’instar de Tikiman («Slow Match») et Dellé («Sick With It»), donne même de la voix sur «Out Of Sight» et surtout l’élégant «Rusty Nails», premier single qui restera comme un des meilleurs moments de cet opus éponyme. Parmi eux, entre quelques titres à l’effet moins immédiat car souvent en lente progression («Seamonkey», «3 Minutes Off», «No.22»), s’ajoutent incontestablement le groove froid de la série «Porc#1»/«Porc#2», et «A New Error», ouverture faussement soporifique qui ne manque pas de vous plonger dans le bain, la tête la première. Certes, les inconditionnels utopistes noteront peut être à raison le manque de prise de risque du trio, qui s’est ici simplement contenté de conjuguer le talent de chacun sans forcément être allé voir plus loin. Les bouches moins fines, séduites par une alchimie se rapprochant parfois des élucubrations électroniques de Radiohead, sauront amplement se satisfaire d’une collaboration qui tient finalement toutes ses promesses.

En écoute:

Achetez sur:
itunes49

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire