Medications – « Completely Removed »

med180Album
(Dischord)
06/04/2010
Indie rock

Cinq années se sont écoulées depuis « Your Favorite People All In One Place« , le remarquable premier album de Medications qui, comme une synthèse du meilleur du label Dischord (Jawbox, Fugazi, Q and not U…), a laissé des traces indélébiles chez les amoureux du label de Washington D.C. Cinq années à se demander si le trio n’allait pas nous laisser avec ce seul album en discothèque: un mauvais coup que Faraquet, ancienne formation de deux des protagonistes, nous avait déjà fait en enfantant seulement de l’inoubliable opus  « The View From This Tower« . Mais c’était sans compter sur la richesse musicale que Devin Ocampo, Chad Molter et Andrew Becker, trois hommes pleins de ressources et d’idées intarissables,  ne pouvaient rester sous silence.

C’est donc avec « Completely Removed », un nouvel album plein de relief et riche en rebondissements,  que le trio infernal revient en force pour nous surprendre de ses nombreuses facettes musicales. Car même si l’on reconnaît sa patte imparable et lumineuse sur certains titres (« Seasons », « We Could Be Others », « Rising To Sleep »), jamais le groupe ne se contente d’exploiter à l’identique un savoir faire déjà bien dévoilé il y a une poignée d’années. Bien au contraire, Medications nous captive et nous envoûte immédiatement avec des riffs de guitares entêtants et efficaces, une attention supplémentaire apportée sur les voix qui viennent enrichir des compositions déjà très pointues (« Long Day », « Country Air », « Home Is Where We Are », « Postcards »), et sur des arrangements où des nappes de claviers et de cuivres rehaussant des combinaisons musicales déjà très élevées (« Brasil_07 », « Kilometers And Smiles », « Tame On The Prowl »). Et comme si le talent musical du trio ne suffisait pas, c’est Devin Ocampo en personne qui s’est chargé de la production de ce nouvel effort afin de le rendre encore plus aérien.

Que l’on soit amateur de rythmiques binaires ou alambiquées, de gimmicks énergiques ou de solos de guitares bien ficelés, de rock direct et franc ou d’ambiances plus progressives, « Completely Removed » est un album complet qui ne connaît aucun temps mort, où les trois musiciens font toujours preuve d’une grande maitrise dans l’art de la composition. Ces empêcheurs de tourner en rond méritent donc avec ce nouvel effort de figurer parmi les artistes les plus influents de la décennie. Le label Dischord reste décidément une fourmilière inépuisable de talents haute gamme.

En écoute
Medications –

Disponible sur
itunes25

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire