Marietta – ‘Basement Dreams Are The Bedroom Cream’

Album / Born Bad / 04.05.2015
Rock traficoté

Si Guillaume Marietta occupe au sein de The Feeling of Love la place centrale de leader et guitariste, celle qui par essence capte tous les regards, sa posture tout au long de ce premier album solo est bien différente. Ici, on l’imagine seul, accompagné de son instrument et faisant face à une armée de bambins éclairée à la veilleuse, qui écouterait ses textes tristes et sa musique brisée, avant de partir au lit les yeux humides.

Pourtant, même si le disque s’est construit dans une chambre et sur un 4 pistes ou les erreurs et les mauvaises prises se sont invitées, chaque chanson semble déborder de son lisier formel, comme grandie de l’intérieur par les sommes de détails et de petites touches que Guillaume Marietta est parvenu à leur insuffler avec l’aide d’Olivier Demeaux (Cheveu) au mixage.

De là, résultent dix morceaux portés par le bonheur d’être triste. Tous flottent sur un brouillard, une ambiance indicible qui doit autant à l’économie des moyens disponibles qu’a l’extravagante sortie de route qu’ils effectuent tout à coup. De l’introductif ‘Chewing Your Bones’ jusqu’aux inquiétantes voix d’enfants qui concluent ‘The NBA Conspiracy’, en passant par le synthé envahissant de ‘Falconer Girl’, tout est mis en place pour donner à ces compositions une seconde vie passionnante, pleine de nouvelles surprises et de chemins inattendus.

Sublimé par les textes de Guillaume Marietta – dans la droite lignée du dernier Feeling Of Love – qui s’affirme de manière toujours plus subtile, ‘Basements Dreams Are The Bedroom Cream’ passe de son statut d’échappée solo à celui de franche réussite, et dévoile du même coup l’étendue des ressources de son talentueux géniteur.

‘Chewing Your Bones’, ‘The NBA Conspiracy’, ‘Someone Else Is Living Your Own Life’, ‘Tiger Trap’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire