Lorn – « Ask The Dust »

lorn180Album
(Ninja Tune)
15/06/2012
Dubstep

En 2010, alors que le dubstep prenait sérieusement ses quartiers au sein de la musique électronique, « Nothing Else » voyait le jour sur un label Brainfeeder encore naissant. Deux ans plus tard, alors que tout va trop vite et se courbe désormais sous le poids de quelques semaines seulement, ce deuxième album de Lorn reste toujours marqué dans les esprits. A mille lieux du vite consommé, il est encore de ceux qu’on parcoure quand on est d’humeur à se plonger tête la première dans les profondeurs de la bass music, là ou l’obscurité et la pression exercée sur nos tempes nous rappellent à quel point nous ne sommes rien face à la machine.

Bonne nouvelle, on va pouvoir varier les plaisirs puisque le producteur américain est de retour avec « Ask The Dust », son troisième album, le premier pour un Ninja Tune qui ne va certainement pas se priver de consolider le piédestal que beaucoup ont tenté d’ébranler depuis. Pour l’aider, Lorn va d’ailleurs mettre pas mal d’arguments à sa disposition tout en restant on ne peut plus fidèle au registre qui est le sien: un dubstep sombre, brutal, d’une densité à couper au couteau (« Mercy »). Cette base désormais bien acquise et maitrisée à la perfection, il fait cette fois évoluer son oeuvre en poursuivant ce qu’il avait laissé entrevoir en conclusion de « Nothing Else »: une tendance à l’humanisation.

Ainsi, au delà d’interventions efficaces de percussions live (le gigantesque « Dead Dogs » notamment), Lorn assume désormais pleinement sa voix (« Weigh Me Down », « The Gun », « I Better », « Ghosst(s) ») pour offrir à ce « Ask The Dust » une chaleur rassurante, rappelant que l’Homme ne s’est pas encore définitivement perdu dans ce monde à deux visages dont il tient bien en main les ficelles. Pourtant, entrer dans cet album, céder à ses mélodies parfois aguicheuses (« Ghosst », « Diamond », « The Well »), revient ni plus ni moins à lui confier votre destin, à prendre le risque de vous frotter à un environnement hostile décuplant chaque seconde votre instinct masochiste. Pour votre bien, sous ses coups bien décidés à faire mal, Lorn va vous faire passer du rouge-sang au noir cadavérique. Vous aurez signé pour.

itunes32

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire