Local Natives – « Hummingbird »

local180Album
(Infectious/Pias)
28/01/2013
Indie

C’est à parier que Local Natives doit encore parfois se pincer pour y croire. Le temps d’un seul album, « Gorilla Manor » paru en 2009, le groupe s’est vu catapulter parmi les entités indie rock les plus en vue du globe, de celles à qui on ouvre en grand les portes des studios télé comme des plus grands festivals. Une agitation à laquelle il a trouvé comme seul remède, suite au départ de son bassite Andy Hamm, de se construire son propre studio de travail pour mieux se replier sur lui-même, expérimenter, tester, et peaufiner le moindre arrangement de ce qui allait devenir « Hummingbird »: un deuxième opus évidemment très attendu que le combo s’en est allé mettre en boite du côté de Brooklyn, pour la première fois à l’opposé de sa confortable Californie et sous la houlette experte d’une aide extérieure, ici Aaron Dessner (The National) rencontré en tournée. Bien que peu dépaysante à la première écoute, impeccablement posée sur les piliers devenus marques de fabrique du son Local Natives (mélodies et harmonies notamment), cette nouvelle salve n’est pas sans nouveautés, aussi discrètes soient elles. Fort d’une énergie nouvelle, le groupe a ici laissé entrer un peu plus d’une lumière qui n’est certainement pas étrangère à l’efficacité des moments les plus évidents de ce disque, majoritaires: l’entame « You & I » bordée de synthés et d’un beat subtilement electro lui offrant une agréable légèreté, les mélodies électriques de « Heavy Feet », cette mélancolie qui porte aussi brillamment « Ceilings », « Breakers », que « Wooly Mammoth », quand elle ne laisse pas la place à l’émotion pure, comme sur « Columbia » dédiée à la mère d’un des musiciens récemment décédée. Le reste, loin d’être du triste remplissage et plutôt que de venir plomber ce « Hummingbird », laisse tout juste penser que Local Natives est assez talentueux pour en avoir encore gardé un peu sous la semelle. C’est certain, l’ascension n’est pas terminée.

itunes16

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire