Krikor & The Dead Hillbillies – « Land Of Truth »

krikor180Album
(Tigersushi)
25/05/2009

On ne sait plus très bien, à propos de Krikor, si on doit parler de gâchis ou le considérer comme un des rares artistes avec un grand A, plus que jamais droit dans ses pompes. Car le Parisien aurait certainement pu tirer son épingle du jeu il y a dix ans de cela quand il fricotait avec Ark et rodait autour de la fameuse French Touch. Au lieu de cela, cette dernière décennie l’aura vu tenter de multiples expériences, de son projet France Copland avec Benjamin Morando à Plein Soleil avec Chloé, en passant par ses études de musique electro acoustique contemporaine, la création de son label Omerta Registrazione (Pilooski, France Copland…), et ses quelques flirts avec l’art numérique. Krikor voit donc la musique beaucoup plus loin que nombre de ses homologues, ce qui ne manque pas de s’entendre sur «Land Of Truth», un premier opus qu’il aura mis dix ans à pondre et qu’il sera bien difficile d’égaler. En effet, le producteur pose définitivement son empreinte sur un registre partagé entre house, indus, expérimentations, shoegaze, folk…et même rockabilly! Avec beaucoup d’intelligence, Krikor y chante, jongle avec les ambiances moites, ici ou là douces et intimes («Wanton Boy», «The Edge»), mélancoliques («The Mist»), cinématographiques («Everything Fades» touche Cinematic Orchestra du doigt), et invite quelques featurings à l’image du projet pour le rendre définitivement indélébile: le chanteur de Poni Hoax (l’ultra efficace «God Will Break It All» et «Dogs On Trial»), la djette Chloé («Everything Fades»), et la demoiselle de Battant («The Times»). Capable, sur papier, de se révéler aussi captivant qu’inaccessible, trop cérébral pour favoriser les écoutes à domicile, «Land Of Truth» s’amuse à prendre tous les à prioris à contre-pied et, signe d’un art totalement maîtrisé, livre avec lui une bonne pincée de matière grise musicale sans jamais se la raconter. S’il faut attendre dix ans pour s’écouter un tel disque, on remet le couvert en se persuadant que le temps passe vite.

Achetez sur:
itunes82

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Krikor & The Dead Hillbillies – « Land Of Truth »

  1. benoit 25 juillet 2009 à 18 h 08 min #

    très belle surprise que cet album. un de mes coups de coeur de l’été.

Laisser un commentaire