Kimmo – « Bolt And Biscuit »

kimmo180Album
(Rejuvenation / Les Disques du Hangar 221 / My Kimono / Karaoke 666)
25/02/2010
Musique ouvrière distinguée

Ça fait maintenant une paye que Kimmo écume le circuit rock underground, à un rythme de croisière qui semble lui être bénéfique. Toujours debout après huit ans d’existence, habité par une motivation inaltérable, le groupe parisien poursuit tranquillement sa route, sans ambition démesurée, avec « Bolt And Biscuit », un nouvel album qui lui fait pourtant gravir une nouvelle marche. Tirée à 500 exemplaires vinyls et autant de CD, cette nouvelle galette, enregistrée à l’air iodé de Bretagne et dans des conditions live sous la houlette de Miguel Constantino, décortique toujours un peu plus la rencontre jouissive d’une noise angulaire et d’une pop qui se plait à l’arrondir, le tout avec un chant en partie féminin qui tient bon la corde et empêche l’embarcation Kimmo de tomber dans les travers de l’extrême virilité. Au lieu de cela, il entretient l’originalité, souligne d’un trait franc un contraste omniprésent, fil conducteur de la musique du quatuor. Ainsi, la basse s’enroule sur une rythmique précise et mesurée, les guitares imprévisibles vous incisent ou vous caressent mais entretiennent inlassablement une tension héritée de leurs ainés indie de la côte Est des Etats Unis. Autrefois un tantinet approximatif, Kimmo avance donc désormais avec une pleine assurance, sans tracas ni blabla, juste avec des morceaux qui ne laissent plus aucun doute sur les efforts de composition fournis par le groupe. De l’ouverture « Kikkoman » et son riff répétitif au final « Hell Sinki » qui pour un peu se serait même passé de chant, Kimmo se montre plus inspiré que jamais (les excellents « After The Show », « Coton Tige »), possède même ce groove électrique aussi discret qu’efficace que seules les sections rythmiques d’expérience finissent par entretenir à ce point (« Backlash Pistache », « Une Rose à Luxembourg »). Alors qu’on sait pourquoi, mais qu’on ne parvient pas toujours à l’écrire avec justesse, Kimmo fascine. Et le mieux reste encore de laisser parler l’écoute attentive et répétée de ce nouvel album en tous points réussi.

À lire ou écouter également:

, , , ,

Une réponse à Kimmo – « Bolt And Biscuit »

  1. mg 24 février 2010 à 23 h 01 min #

    Kimmo tourne en ce moment, avec pour commencer, la sortie de cet album ce jeudi 25/02 à Paris Glazart (entrée gratuite). Puis…

    Vendredi 26 février | LILLE (CCL)?(+ Berline 0.33)
    Samedi 27 février | BRUXELLES, BELGIQUE (Magasin 4)?(+ Lapin Machin + LTDMS + Amute)
    Vendredi 12 mars | POITIERS (cod’bar) ?(+ Fatabo)
    Samedi 13 mars | NIORT (kilim bar) ?(+ Fatabo + the Doll is Mine)
    Dimanche 14 mars | TOULOUSE (pavillon sauvage) ?(+ Fatabo + Thousand + Small Wars)
    Lundi 15 mars | BARCELONA, ESPAGNE (la resistencia)? (+ Fatabo)
    Mardi 16 mars | MONTPELLIER (up and down)? (+ Fatabo)
    Mercredi 17 mars | MARSEILLE (enthropy)? (+ Fatabo)
    Jeudi 18 mars | ST ETIENNE (l’assomoir) ?(+ Fatabo + La Seconda Volta)
    Vendredi 19 mars | CHADRON (le pakebot) ?(+ Fatabo)
    Samedi 20 mars | CIRY LE NOBLE (le terminal)?(+ Fatabo)

Laisser un commentaire