Jessica 93 – ‘Rise’

Album / Music Fear Satan – Teenage Menopause / 03.11.2014
Asexué

Il y a deux ans, Jessica 93 sortait le mal-nommé ‘Who Cares?’ à la satisfaction générale de gens – dont nous – n’ayant jamais entendu parler de cette skyblogueuse qui, en fait, était un mec bien réel. Depuis, les louanges dithyrambiques lui ont ouvert l’accès très restreint de gîtes bien plus prisés que les caves dont il était coutumier. D’Agnès B à Rock en Seine, en passant par l’ouverture parisienne de Future Islands, Jessica 93 est devenu ce qu’on qualifie communément de ‘à la mode’.

Et si la connotation paraît péjorative, il n’en est rien tant on espère que ces nouveaux territoires lui permettront de ne plus dormir à la porte de promoteurs censés l’héberger. Car si les conditions de lieux de diffusion ont changé (et encore, relativisons, il n’est pas encore question de U2 ici), le son de Jessica 93 est resté parfaitement intègre à ses préceptes.

Le mieux-nommé ‘Rise’ est à ce titre reconnaissable entre mille. Toujours soutenu par sa basse lourde et hypnotique, sa boite à rythme martiale et ses guitares lancinantes, l’album ne déconcertera pas les nombreux fans de son prédécesseur. Dans le même temps, son aspect familier est renforcé par le fait que la plupart (la totalité?) de ces compositions étaient déjà jouées en concert.

Si la redondance lassera probablement certaines oreilles, le plaisir de retrouver la patte du banlieusard est sincère. Et si la production (bien qu’artisanale) est sans commune mesure avec la référence et qu’il n’est nulle question de parler d’héritage, sa capacité à composer de telles pop-songs avec des influences fleurant bon ‘Burzum’ est toujours jouissive.

Au final, ‘Rise’ est une excellente suite à ‘Who Cares?’, qui aurait probablement mérité d’inclure les deux excellents titres (surtout ‘Black Dog’) issus du split avec Mistress Bomb H, sorti chez Kerviniou Recordz et Bruits de fond. Désormais, on attend que le bruit s’amplifie, espérant secrètement qu’il chope une synchro pour une pub de bagnole de luxe. Cela nous donnerait une raison de rallumer le petit écran.

‘Now’, ‘White Noise’ et ‘Black Dog’, présent sur le split mentionné ci-dessus.

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire