J Fernandez – ‘Many Levels of Laughter’

Album / Joyful Noise / 10.06.2015
Mais qui est ce type?

C’était le seul reproche que nous avions émis à l’égard de ‘Memorize Now’, son EP sorti l’an passé: J Fernandez avait fait trop court. Avec son premier album ‘Many Levels of Laughter’, le compositeur fait enfin durer le plaisir, une intention bienvenue tant le musicien est brillant.

Les amateurs de ses précédentes mélopées ne seront pas déroutés, cette nouvelle oeuvre s’inscrivant dans cette digne lignée. D’ailleurs, il est bien difficile d’établir ce qui sépare cet album du chef d’oeuvre. L’Américain impressionne encore par sa faculté à s’engouffrer dans des dédales d’arrangements d’une richesse folle, à fuir chaque voie trop facile pour capter les ruptures, les aspérités et les fulgurances.

Ses morceaux sont d’une facture telle qu’on regrette presque qu’il n’aille pas plus loin, plus longtemps dans ses labyrinthes, à l’instar de ‘Casual Encounter’ dont les innombrables virages soulèvent, ou encore le génial ‘Holy Hesitation’ et son pont hallucinant, que l’on aimerait voir se prolonger plusieurs minutes encore. C’est dire le talent du musicien, capable de pépites si captivantes que leurs conclusions frustrent, comme ces fins de parenthèses dorées, de voyages trop beaux pour être vrais.

Une fois de plus, les superlatifs manquent, d’autant plus que si l’EP précédent pouvait ressembler à un exercice de style, ‘Many Levels of Laughter’ confirme l’aura de son auteur: un jeune gars dont on ne sait pas grand chose, si ce n’est qu’il est d’origine philippine, vit à Chicago, doit probablement jouer dans sa chambre et surtout, qu’il est bien trop bon pour y rester trop longtemps.


‘Between The Channels’, ’Casual Encounter’, ‘Filled With Joy’, ‘Holy Hesitation’,

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire