High Tone – « Out Back »

high180Album
(Jarring Effects)
17/05/2010
Dub & more

Le phénomène est difficilement compréhensible: quinze ans que la scène française fait des siennes, cultive une personnalité totalement atypique sur la planète dub, et toujours cette impression d’en avoir fait le tour chaque fois qu’un de ses acteurs majeurs annonce sortir un nouvel album. À l’exception d’Ez3kiel – un de ceux qui osent le plus franchement s’aventurer sur de nouveaux terrains – aucun y coupe. Pourtant, c’est tout aussi systématique: il suffit souvent à l’élite hexagonale de quelques notes pour que l’enthousiasme refasse immédiatement surface et qu’on se laisse de nouveau tanguer par cette science du rythme et du groove, devenue quasiment patrimoine national.

Chaque fois aussi la même question: l’intéressé va t-il jouer la carte ambiante? Va t-il préférer ouvrir les vannes d’influences électroniques, indus, souvent bruitistes? Quand Zenzile choisit le rock pour ne pas faire comme les autres, qu’Ez3kiel s’offre un petit détour par la noise en compagnie de leurs potes de Hint, ou que Lab° l’assume seul, High Tone coupe court à toutes les prédictions: « Out Back », son nouvel album, sera dub, mais se laissera aussi porter par ce vent de liberté qui, aujourd’hui, pousse plus que jamais les lyonnais. Et c’est bien toute la particularité de ce disque à double face, finalement pas si contrasté qu’il n’y parait sur le papier. Partagé entre un « Dub Axiom » plus ou moins inscrit dans une lignée historique, et un « No Border » s’offrant quelques sympathiques fantaisies, « Out Back » sera sûrement considéré – à raison – par les vieux briscards comme un condensé de la carrière de High Tone.

Mais le nouvel exercice du gang lyonnais ne se résume heureusement pas qu’à cela. Si on retrouve tous les éléments qui font depuis toujours ce son immédiatement reconnaissable, « Out Back » ratifie définitivement une base devenue indéboulonnable, sur laquelle High Tone visse à présent une poignée de nouvelles tentatives indispensables à un dub français depuis quelque temps sclérosé. Ainsi, tout au long de son disque, on trouve la nouvelle génération Jarring Effects: ces Ben Sharpa (« Space Rodeo ») ou Oddateee (« Liqor »), maintes fois croisés au catalogue depuis que le label est allé chercher un nouveau souffle du côté de l’electro hip hop. De quoi nourrir pourtant autant d’excitation que de regrets. Car aux vues de tout ce que High Tone a à offrir, le groupe serait peut-être sorti plus grand, et ce « Out Back » plus mémorable encore, s’il s’en était allé chercher de nouvelles expériences en compagnie d’autres collaborateurs, moins prévisibles ceux-là.

Toujours est-il que cette machine de guerre toute clinquante, bien huilée par quelques titres monumentaux, ne se fait pas prier pour remettre en marche des mécaniques mises en veille depuis trois ans et l’excellent « Underground Wobble ». Elle fait même de nous des proies faciles quand High Tone façonne le dubstep à sa sauce (l’énorme « Spank » d’ouverture), nourrit le pachyderme (« Dirty Urban Beat ») ou le caresse (« Boogie Dub Production »). Mais c’est surtout dans ses nouvelles pérégrinations que le combo frappe le plus fort. Là, plus que double face, « Out Back » se fait Scotch Brit en multipliant le paradoxe sur deux ou trois morceaux aussi aguicheurs que piquants: l’abyssal « Bastard », « 7th Assault » donc chaque pore transpire la légendaire tension noise lyonnaise (Bastard, Zëro, Condense, Deity Guns, etc…) ou l’énorme « Ollie Bible » aux basses sinusoïdales totalement dévastatrices, sont peut-être autant d’indices alléchants sur l’avenir musical d’un quintet qui n’a clairement pas tout dit encore.

Album disponible ici.

À lire ou écouter également:

,

4 réponses à High Tone – « Out Back »

  1. Agibi 13 mai 2010 à 22 h 33 min #

    J’en bave!

  2. Eric F 14 mai 2010 à 12 h 57 min #

    Ah oui, en plus Mowno nous offre la chance d’ecouter 5 titres en avant première !
    Merci

  3. opoz 18 mai 2010 à 6 h 32 min #

    … déjà dans la platine : heavy dub & more 😉

  4. Alan Frazier 28 mai 2010 à 3 h 44 min #

    … déjà dans la platine : heavy dub & more
    +1

Laisser un commentaire