Hanni El Khatib – « Will The Guns Come Out »

hanni180Album
(Because)
03/10/2011
Rock garage

Comme quoi on peut grandir à San Francisco, être un skateboarder invétéré, et ne pas tomber définitivement dans les affres du punk mélodique qui, au même titre que le hip hop, fait figure de véritable religion dans la Bay Area. Fils d’immigrants palestiniens et philippins, Hanni El Khatib n’y sera pas resté indifférent mais, à la différence de centaines d’autres musiciens locaux, préfèrera l’imbiber d’une autre musique qu’il admire, l’americana des années 50 et 60, pour s’imposer dans un genre nettement plus intemporel: le garage rock sans cesse remis au goût du jour par quelques rockeurs surdoués, dont les Black Keys depuis quelques années.

Autrefois accaparé par des activités de directeur artistique pour la marque streetwear HUF bien connue dans le milieu du skateboard, il s’adonne désormais entièrement à ce registre qu’il arrange d’influences folk, blues, rhythm n’ blues, ou doo-whop pour accentuer une approche vintage que d’autres abandonnent progressivement. Après deux singles sortis chez Innovative Leisure (une filiale de Stones Throw), ce multi-instrumentiste au talent sans fin passe maintenant le cap du premier album, ce « Will The Guns Come Out » qu’il a donc lui-même intégralement composé, joué, enregistré et produit.

Fidèle à l’esthétique typique des sixties qu’il ne cesse de cultiver, il a donc accouché seul d’un premier album parsemé de coups d’éclat, et dont la réussite n’a finalement d’égal que son raffinement. Ici, chaque titre s’expose en vitrine, qu’il fasse rougir les lampes des amplis avec un rock rugueux (« Build. Destroy. Rebuild », « Loved One », « You Rascal You », « I Got a Thing »), qu’il dresse un groove imparable capable de décrocher la tête du cou (l’énormissime « Fuck It. You Win », « Come Alive »), qu’il renvoie illico soixante ans en arrière (« Dead Wrong »), ou qu’il pose de prenantes ballades acoustiques façon The Heavy (« Heartbreak Hotel ») ou Johnny Cash (« Wait. Wait. Wait » très proche de la reprise du « One » de U2). La preuve qu’Hanni El Khatib, et ce premier album passionnant d’un bout à l’autre, trouvera toujours de quoi se lover dans les oreilles de chaque génération. Un coup de maitre.

Disponible sur
itunes29

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Hanni El Khatib – « Will The Guns Come Out »

  1. Mamadeus 29 septembre 2011 à 18 h 00 min #

    Génial moi qui suis fan des Black Keys ou Ash Grunwald dans le genre renouveau ! au top !

Laisser un commentaire