H-Burns – « We Go Way Back »

burn180Album
(PBox)
16/11/2009
Pop folk

En 2007, alors que le revival folk désormais retombé soufflait de toutes ses forces sur l’actualité musicale française, le deuxième album de H-Burns, « Songs From The Electric Sky », faisait forte impression sans pour autant imposer son géniteur parmi les artistes les plus prometteurs de cette nouvelle génération de songwritters. La faute peut être à des références communes et trop explicites qui ne l’aidaient pas à se différencier. Deux ans plus tard, les choses ont changé: la masse folk s’est disséminée, laissant désormais toute la place aux plus tenaces et au moins opportunistes. Renaud Brustlein, également guitariste au sein du groupe post rock Dont Look Back, en est assurément, et le démontre de fort belle manière sur « We Go Way Back », une nouvelle salve de chansons qui prennent cette fois un peu plus leur distance avec les grands pontes du folk anglo-saxon (Dylan, Cohen et Cash), pour se rapprocher plus volontiers de la scène indie rock des années 90. Ainsi, c’est l’aura de Pavement, Smog, et parfois même Okkervil River et Band Of Horses, qui se fait sentir sur ces onze titres authentiques, d’une vivifiante simplicité, baignés de nostalgie et d’une grâce mélodique qui vise directement les tripes. Car, qu’il opte pour la ballade (« We Go Way Back », « Half a Man/Half a Freak », « I Can Haunt You »), ou pour des envolées pop plus dynamiques (« Fires In Empty Buildings », « Melting Point »), H-Burns tourmente, fait saigner les coeurs et provoque les fourmillements. L’indifférence n’a donc pas sa place tout au long de ce « We Go Way Back », le nouvel album d’un véritable et surprenant songwritter qui ne se laisse pas emprisonner par ce qu’on attend de lui. Une pop folk que tous les aficionados du genre ne doivent en aucun cas manquer.

En écoute:

Achetez sur:
itunes18

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire