G.Gomez & A.Magand – « La Route Est Longue »

route180DVD
(Taktak Production)
Rockumentaire

Tenter tant bien que mal de transposer sur écran le quotidien d’un groupe de rock n’est pas chose facile. C’est pourtant ce que Gregory Gomez et Alexis Magand ont réussi à faire avec « La Route Est Longue », un rockumentaire qui fait s’entrecouper les aléas de la vie de Kafka, Kunamaka et Géraud, trois entités musicales hexagonales qui croient dur comme fer en leur talent et leur avenir. Entre stricte réalité et souvent un peu de pathétique, les deux réalisateurs soulignent toute la difficulté de survivre en tant que musicien de la scène underground française. Ainsi durant une heure et demie, « La Route Est Longue » pointe du doigt les multiples obstacles se dressant sur le chemin de passionnés plein de bonne volonté, manquant cependant parfois d’un peu de recul sur eux-mêmes.

En effet, hormis le sympathique et attendrissant Géraud qui, par son expérience, un style musical plus accessible, et un sort qui s’acharne littéralement sur lui (jusqu’à cette inévitable confusion avec Jehro qui lui coûte cher), difficile de ne pas avoir envie de remettre les idées en place aux Kafka et Kunamaka, deux formations nettement plus pointues, à la limite de la prétention parfois lorsqu’elles rêvent ouvertement de l’inaccessible. Pour le reste, au-delà des inévitables poncifs (fossé qui se creuse entre indépendants et majors), des anicroches classiques (changements de line up, absence de promo, concessions non récompensées, problèmes techniques, désaccords avec labels et managers), « La Route Est Longue » met aussi l’accent sur l’importance du web pour les artistes méconnus, la double vie d’intermittent et de musicien, mais aussi des aléas parfois si impensables qu’ils en feraient sourire. Demandez à Kafka qui se retrouve à l’affiche d’un festival anglais avec Mogwai et qui finit par jouer devant trois personnes, ou qui roule jusqu’en Slovénie pour voir son set raccourci de moitié.

Plutôt bien fait, rythmé par une succession de passages live, d’interviews et de scènes de vie dans l’intimité des groupes, « La Route Est Longue » s’avère être un rockumentaire très intéressant, même si on lui reprocherait quand même une tendance à tout peindre en noir. Incontestablement, et malgré les preuves successives offertes par un marché de la musique de plus en plus appauvri, les musiciens ici concernés ont semble t-il perdu à l’esprit que réussir dans la musique n’est pas qu’une question de talent, et que la passion doit l’emporter malgré tout. Surtout quand le registre volontairement abordé n’est pas des plus populaires et que, pendant que certains s’apitoient sur leur sort, d’autres ne comptent plus les bornes et ont définitivement compris que les petits ruisseaux finissent souvent quand même par faire de grandes rivières.

DVD disponible ici


À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire