Gangrene – « Vodka & Ayahuasca »

gang180Album
(Decon)
24/01/2012
Hip hop

À peine un an après le glauque  »Gutter Water », Gangrene – ou la réunion de Oh No et The Alchemist – revient déjà avec  »Vodka & Ayahuasca », un nouvel album voué au culte des paradis artificiels. On ne s’attendait d’ailleurs pas à un retour si immédiat puisque le duo s’est déjà fendu durant l’été de l’excellente mixtape  »Greneberg », co-produite avec Roc Maciano. Le plaisir de retrouver si tôt le prolifique duo est donc bien réel, et les premiers instants partagés avec lui ne nous font pas mentir: les sonorités sombres sont bel et bien là, cette fois en provenance d’une collection de samples psychés à base de pianos électriques, de sitars ou de guitares seventies, quand la thématique de son prédécesseur puisait son inspiration dans les maladies.

À nouveau, les beats lourds perpétuent l’atmosphère sulfureuse, les basse vrombissent, et les invités n’ont plus qu’à apporter leur flow. C’est le cas dès l’entame avec Kool G. Rap  et son débit virulent, puis avec un Roc Marciano tout en velours pour un  »Drink Up » qui retourne littéralement tous nos sens. Les deux producteurs, eux, s’amusent et se relaient à la production, plus accessible qu’auparavant, et logiquement moins étouffante. D’ailleurs, contrairement à  »Gutter Water », ils n’ont cette fois pas cédé à la facilité, et la liste des featurings se fait désormais plus restreinte, laissant ainsi plus de marge au duo pour s’exprimer et trouver une homogénéité absente de leur précédent effort. Et quand Gangrene fait appel à Prodigy (tout droit sorti de Mobb Deep), Roc C, et Evidence (qui permit cette heureuse rencontre), c’est pour mieux les intégrer, sans heurt, à des tracks qui n’ont guère besoin de surenchère.

Quelques longueurs font certes leur apparition ( »Due Works » notamment), mais ces quelques défauts sont bien peu, compte tenu de la qualité du travail effectué. Moins brut mais tout aussi sordide que  »Gutter Water »,  »Vodka & Ayahuasca » confirme la pérennité de cette collaboration fructueuse qui nous console sans peine de l’attente du prochain album du frangin de Madlib, visiblement plus porté sur la production de potes. Quand à The Alchemist, on entendra rapidement parler de lui tant pour ses collaborations à venir avec…Evidence, mais aussi Action Bronson et pour son album solo sur le label d’ Eminem. En attendant, profitons de  »Vodka & Ayahuasca » qui offre un trip à moindre frais.

En écoute

« Vodka & Ayahuasca »

itunes39

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire