Gallops – « Ep »

gall180Ep
(Holy Roar)
09/08/2010
Math post rock

Le Royaume Uni a beau être une île, il n’en est pas moins impénétrable. La preuve, s’il a longtemps été le berceau d’un savoir faire pop très local, le pays semble ne pas rester indifférent à ce qui peut se passer dans le reste de l’Europe, comme aux Etats Unis. Le phénomène Battles par exemple, appuyé et confirmé par la vague math rock qui s’abat ces temps-ci sur le Vieux Continent, aura certainement été l’influence communément revendiquée par tous les musiciens de Gallops quand il a fallu dessiner la direction musicale du groupe. Pourtant, histoire de rassurer les mélomanes qui préfèrent que la musique fasse danser plutôt que réfléchir, le quintet a eu le bon flair de ne pas tomber dans l’intellectualisation à outrance de sa musique, comme c’est parfois le cas de son ainé signé chez Warp. Car en ajoutant quelques pointes électroniques, et en revendiquant une approche digitale du genre post rock, ces cinq là ont fini par trouver la finesse et la juste mesure que beaucoup cherchent durant toute leur carrière, parfois en vain. Ici, alors qu’il ne s’agit que de la première référence de sa discographie, Gallops annonce clairement qu’il faudra compter sur lui à l’avenir et, à ce titre, ne manque pas de donner raison à tous ceux qui, en Angleterre, le qualifie d’un des groupes les plus excitants du moment. « Oh, The Manatee », véritable entame après une introduction sans grand intérêt, oppose alors guitares et claviers pour un dialogue alternant les plans originaux pour ne jamais laisser la place à la routine et à l’ennui. Si « Sonderhof » est du même acabit, c’est sur les deux derniers morceaux que Gallops dévoile toute son efficacité la plus immédiate: « Defbox » et « Miami Spider », plus accessibles et dansants que leurs prédécesseurs mais peut être un peu moins originaux, font littéralement mouche, et en feraient presque oublier toute l’habileté technique nécessaire pour parvenir à un tel résultat. Mais, plus qu’une finalité, ce sont plus certainement de belles promesses que cet Ep laisse entendre tant le pur sang Gallops a le mors aux dents. A suivre de très près.

En écoute

Gallops – « Miami Spider »

Disponible sur
itunes9

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Gallops – « Ep »

  1. Jérémy 16 septembre 2010 à 13 h 57 min #

    Cet EP fait déjà de ce groupe une valeur sûre, c’est une des grosses claques du moment !

Laisser un commentaire