GaBlé – « CuTe HoRSe CuT »

gab180Album
(Loaf)
22/03/2011
Art pop

À force de morceaux de bois et de bouts de ficelle, GaBlé est rapidement passé de ce sympathique groupe underground croisé au hasard d’un concert ou d’une discothèque de mélomane bien renseigné, à ce combo qui désormais rempli les salles et dont tout le monde salue la grande originalité. En une poignée d’années seulement, cet anonymat qui jadis trouva seulement écho chez le label anglais Loaf s’est peu à peu transformé en un petit empire sur lequel pas mal de maisons de disque hexagonales souhaiteraient aujourd’hui faire main basse. La raison? Avant tout des prestations scéniques en tous points marquantes, ou toute la sève de la musique de GaBlé ne manque jamais de couler à flot, ou les milles-idées du trio rayonnent au maximum de leur puissance.

Car, sur disque, GaBlé avance mais reste le même, ne déroge pas à cette approche art pop des plus intelligentes qui a toujours été la sienne. Résultat d’une année passée à tirer le meilleur de leurs nombreuses sessions bricolage, les Normands accouchent d’un « CuTe HoRSe CuT » attendu par beaucoup comme la confirmation définitive d’un talent à part, livré sur un plateau par quelques tubes hors format (« BuNCH », « 0000″, « PiLLs », « Too FaT To FaRT To FiGHT »). Conjugaison de sons inattendus (casseroles, moteur, bruits d’oiseaux et autres semples…) émanant d’instruments farfelus (aspirateur, piano-jouet trouvé sur un trottoir la veille d’une Mind Your Head), mélodies efficaces, contre-pieds rythmiques soudains, associations impensables font donc encore les quatre pieds de ce solide, généreux, et inimitable buffet punk-folk-electro de dix-neuf couverts.

Jamais prétentieux, plutôt frappé d’une humilité désarmante, GaBlé s’en trouve aussi attachant que passionnant, notamment dans sa manie masochiste qu’il a à scier chacune de ses idées de génie avec de juteuses expérimentations (« BRiCK TRiCK » pour la plus flagrante). Les admirateurs de la première heure retrouveront donc toutes les pièces de ce grand puzzle, bien que le groupe ait une nouvelle fois fait en sorte d’évoluer, en canalisant un peu plus une inspiration débordante, en soulignant parfois plus franchement son penchant electro (« WHo TeLLS you? », « uNBeaTaBLe », « My DiaMoND PoND »), et en soignant cet album jusque dans ses entournures, dans ses arrangements surtout. Avec désormais six disques au compteur, GaBlé signe avec « CuTe HoRSe CuT » son meilleur des cocktails faits maison. À consommer sans modération, sur le ton de l’humour de préférence.

En écoute

Disponible sur
itunes31

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire