Filiamotsa – ‘Like It Is’

Album / Aagoo / 09.10.2015
Noise psyché et liberté

Filiamotsa a très souvent collaboré, toujours avec brio durant les huit ans qui le séparent désormais de ses débuts. Pour ‘Like It Is’, son nouvel album, le duo français sonne l’heure des retrouvailles, convie tous les musiciens ayant oeuvré avec lui jusque-là. Mais pas que : il ajoute aussi à la liste des convives un quatuor à cordes, le guitariste Olivier Mellano ici particulièrement à l’aise et inspiré, comme l’illustre et omniprésent G.W. Sok, bien lancé suite à ses collaborations fructueuses avec Cannibales & Vahinés et Oiseaux Tempête.

Avec sa voix mi-parlée-mi-chantée rappelant inévitablement The Ex (‘Madsummer Midness’, ‘The Bus Is Late Again’), et comme il l’avait fait il y a trois ans lors d’un split partagé avec Trunks, le hollandais élève plus encore les compositions du groupe, partagées entre intensité noise et ivresse psychédélique. Il finit aussi de conforter Emilie Weber (violon) et Anthony Daguerre (batterie) dans leur refus du formatage : ce grand terrain de jeu au relief contrasté, ou se confrontent la rugosité de l’expérimentation (‘Blab/Blub’) et le confort d’une instrumentation parfaitement arrangée qui s’illustre dès ‘The Little Shop’, entame bordée par le Quatuor BruXello.

On se laisse alors porter par cet univers clair-obscur, par ces sentiments qui se bousculent au fil de sept titres accessibles et apprivoisables, poussant néanmoins à l’analyse plutôt qu’à la consommation passive. Parce que chez Filiamotsa – à l’image ici de sa plus belle vitrine, ‘Madsummer Midness’ – le moindre détail compte : de son toucher soulignant avec beaucoup d’élégance l’obscurité comme les puits de lumière de sa musique, jusqu’aux instruments se dévouant autant à la mélodie qu’aux textures, en passant par une tension qu’il sait tout aussi bien faire redescendre (‘Sleepy Tigers’, ‘Maybe’, ‘Song’).

Parfaitement entouré, Filiamotsa démontre ici que toutes les émotions sont à sa portée. Il laisse ainsi l’auditeur avec l’espoir d’un plaisir infini, qui s’éteint avec l’impression que ce ‘Like It Is’ n’a pas encore tout dit des multiples possibilités offertes par ce collectif à la créativité sans limite. Complet, compact, homogène, et subtil jusque dans sa diversité, cet album mérite incontestablement une fratrie future. Comme si la barre n’était pas déjà assez haute…

‘The Little Shop’, ‘Madsummer Midness’, ‘The Bus Is Late Again’, ‘BlaB/Blub’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire